Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 01-01-2017 à 07:28:45

volume 2 chapitre III page (12)

L'amiral longe l'Asie, ensuite l'Afrique, traverse l'Océan Atlantique et débarque au Venezuela où de nombreux marins chinois, auraient alors fondé une famille, soit 72 ans avant Colomb, qui lui pensais avoir découvert les Indes.


Poursuivant sa route, il fait plusieurs escales dans des îles de pacifique, certain pense qu'il y a peut être un lien, entre certain tatouage, et les points d'acupuncture, mais cela reste a démontré, l'amiral poursuit sa route et il découvre l'Australie.


Les aborigènes parlent de (bateaux oiseaux) en voyant ceux-ci.
D'autres navires, auraient été endommagés aux Bahamas à Bimini en touchant des récifs.


Quoiqu'il en soit l'ère de l'exploration approchait à sa fin, les empereurs suivants condamnant le commerce et même la construction de bateaux.


Il y a plus de 30 reliques culturelles trouvées en Asie qui relatent les voyages de l'Amiral.


A Wat Phanan Choeng sur l'île thaïlandaise Ayutthaya, une statue de 19m a été érigée en son honneur et de nombreux pèlerins lui rendent hommage, à Malacca, la montagne San Bao porte son nom.


L'une de leurs premières prouesses était l'invention de la boussole magnétique, le premier compte rendu crédible concernant la connaissance des Chinois du magnétisme remonte à l'an -240 av.J-C.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. trublion  le 01-01-2017 à 14:56:14  (site)

on ne peut qu' être surpris par le nombre de pays découverts !
Comme tu le disais, un homme remarquable

2. monica-breiz  le 01-01-2017 à 15:33:42  (site)

c'était aussi de bons marins
nous ignorons cela
cela mérite pourtant de le connaitre
bonne journée de 2017
kenavo René

3. p1a1s1c1a1l1  le 01-01-2017 à 17:13:29  (site)

bonne année

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 31-12-2016 à 08:05:40

volume 2 chapitre III page (11)

Tout a commencé quand un historien anglais a clamé la légitimité de l'Amiral Zheng He pour avoir découvert en premier la majorité de la planète dès le milieu du 15e siècle et pour avoir gagné les Caraïbes 72 ans avant Christophe Colomb.


L'amateur d'histoire et aussi cartographe expert Gavin Menzies a présenté ses recherches au prestigieux Royal Geographical Society (RGS) à Londres.


A l'appui de ses études et schémas, il a affirmé dans le journal (Daily Telegraph), que le Chinois Zheng He (1371-1433) avait découvert l'Amérique, 72 ans plus tôt que le navigateur italien.


Au bout de 14 ans de recherches sur les voyages de la flotte chinoise durant la période 1421-1423, le chroniqueur en a conclu aussi que Zheng He était le premier du monde à avoir accompli le périple autour du monde avec à bord des porcelaines, soies et autres articles en foison.


Cette circumnavigation était antérieure d'un siècle à celle de Fernand de Magellan, explorateur portugais, faite en 1519-1522.


(Personne n'a expliqué pourquoi les navigateurs européens de l'époque avaient des cartes à la main) et (qui les a tracées ?), a demandé l'auteur. (Il fallait une grande flotte pour dessiner ces cartes, qui étaient donc ces dessinateurs, si ce n'étaient les Chinois qui disposaient alors de la plus grande flotte du monde).


Il a fallu une année entière pour préparer ce voyage et en 1431, 100 bateaux et 27500 hommes prirent la mer.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 31-12-2016 à 08:23:03  (site)

Merci René et bon samedi en Chine... chez nous jour du réveillon de fin d'année, bises

2. trublion  le 31-12-2016 à 15:08:39  (site)

Comme quoi nos livres d' histoire ne disent pas la vérité !

3. monica-breiz  le 01-01-2017 à 01:06:05  (site)

les Chinois ont donc été des précurseurs sur les mers bravo
bon réveillon pour vous deux
kenavo

4. Fee capucine  le 01-01-2017 à 03:41:26  (site)

Et bien ça fait du monde tout ça, quelle époque...merci René. Bonne soirée...bises

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 30-12-2016 à 07:18:35

volume 2 chapitre II page (10)

Un sixième voyage fut lancé au printemps 1421 et visita le sud-est asiatique, l'Inde, le golfe persique et l'Afrique.

 

Zheng He rentra en Chine à la fin de l'an 1421 mais la majeure partie de la flotte n'arriva à bon port qu'en 1422.


1424, l'empereur Zhu Di mourut et son fils Zhu Gaozhi lui succéda.


Il annula les voyages de la flotte des Trésors et ordonna aux constructeurs de bateaux et aux marins de stopper leurs travaux.

 

Zheng He fut assigné au poste de Commandant à Nanjing.
Le règne de Zhu Gao zhi ne dura pas longtemps puisqu'il mourut en 1426 à l'âge de 26 ans.


Son fils Zhu Zhan ji, petit-fils de Zhu Di, prit son trône.


Zhu Zhan ji
ressemblait bien plus à son grand-père qu'à son père et en 1430 il ordonna la reprise des voyages de la flotte des Trésors et redonna le titre d'Amiral à Zheng He.


Il ordonna alors un septième voyage pour restaurer des relations pacifiques avec les royaumes de Malacca et de Siam.
1492, Christophe Colomb (découvre le premier) l'Amérique, pas sur ??

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 30-12-2016 à 07:24:32  (site)

Colomb, cherchait une nouvelle route pour les Indes et puis.... Merci René, bon vendredi en Chine, bises

2. anaflore  le 30-12-2016 à 13:43:59  (site)

mardi 3 connaissance du monde sur la chine....bon vendredi

3. trublion  le 30-12-2016 à 14:48:34  (site)

c' était des voyages longs en kilomètres, mais en mois aussi !

4. fanfan76  le 30-12-2016 à 23:13:47  (site)

MERCI René, bon week-end, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 29-12-2016 à 06:55:53

volume 2 chapitre II page (9)

Dans la flotte de jonque il y avait des navires de guerre avec une très puissante artillerie, car dans beaucoup de mer, il y avait des pirates.


Elle suivit de très près la route du premier voyage, à la seule différence que les équipages établirent des entrepôts le long de leur parcours afin de faciliter le commerce et le stockage des biens.


Lors de ce voyage le roi de Ceylan fut agressif, Zheng He le captura et le ramena à Nanjing.


1413, Zheng He s'embarqua avec 30000 hommes pour son quatrième et plus ambitieux des voyages, rejoindre le golfe persique à Hormuz, ville connue pour son étonnante richesse et ses biens, notamment les métaux et pierres précieuses dont les empereurs chinois aimait se vêtir.


1415, la flotte des Trésors s'en retourna en Chine avec à son bord un chargement de biens achetés dans le golfe persique.


Certains bateaux de l'expédition se détachèrent et voyagèrent le long de la côte africaine jusqu'à l'extrême sud du Mozambique.


Un cinquième voyage a été ordonné en 1416 pour ramener les ambassadeurs étrangers dans leur pays d'origine.


La flotte quitta la Chine en 1417 et visita le golfe persique et la côte est africaine, débarquant les ambassadeurs au fur et à mesure, la flotte rentra en 1419.


La flotte chinoise de l'empereur Zhu Di, comportant 100 navires, et 28000 matelots, s'élança à la découverte de la planète en 1421.


Le premier tour du monde aurait donc été réalisé sur des jonques chinoises par l'amiral Zheng He.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 29-12-2016 à 07:22:45  (site)

Merci encore...ah les pirateries en mer !!! Bises, jill

2. trublion  le 29-12-2016 à 14:22:38  (site)

on se rend compte de la volonté de commercer avec le monde entier, à l' époque, il fallait oser !

3. fanfan76  le 30-12-2016 à 03:28:01  (site)

MERCI René, bon vendredi, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 28-12-2016 à 07:29:51

volume 2 chapitre II page (8)

Les bateaux de la flotte communiquaient entre eux en utilisant les drapeaux, lanternes, cloches, et banderoles.


Inspirés par la structure à plusieurs chambres d'une tige de bambou, les Chinois ont aussi inventé les parois étanches pour leurs vaisseaux.


Les constructeurs de bateaux chinois avaient réalisé la taille titanesque de leurs vaisseaux qui empêcherait de les manoeuvrer avec facilité, ils installèrent alors un gouvernail mobile qui pouvait se monter ou se baisser, créant ainsi une stabilité supplémentaire.


1405, Zheng commença la plus grande expédition navale de tous les temps.


Pendant plus de 28 ans, Zheng dirigea 7 voyages épiques et visita 37 pays étrangers, du sud-est asiatique jusqu'en Afrique et en Arabie, selon les documents historiques chinois.


La flotte des Trésors quittait la ville de Nanjing, province du Jiangsu à l'est de la Chine, et naviguait le long de la côte chinoise jusqu'à Champa, proche du Vietnam, visitait Java, Sumatra et Ceylan (aujourd'hui Sri Lanka) une fois passé le détroit de Malacca.


Une stèle de pierre, dont l'inscription a été gravée en chinois, tamoul et perse, a été érigée en 1411 dans la ville portuaire de Galle, dans le sud de l'île, lors de la troisième visite de l'explorateur chinois au Sri Lanka.


L'amiral Zheng He au cours de ses sept périples, entrepris entre 1405 et 1433, durant la dynastie des Ming, il s'est rendu au Sri Lanka six fois en tout.


Un second voyage de la flotte des Trésors partit pour un voyage vers l'Inde en 1407 mais cette fois-ci Zheng He ne mena pas l'expédition.


Les émissaires chinois embarqués à bord aidèrent à maintenir le pouvoir du roi de Calcutta, la flotte revint en 1409.


Le troisième voyage de la flotte, de 1409 à 1411, comptait 48 bateaux et 30000 hommes.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 28-12-2016 à 07:32:50  (site)

Merci encore René et bonne journée en Chine, bises

2. trublion  le 28-12-2016 à 15:44:22  (site)

tu avais raison, ce Zheng mérite qu' on parle de ses exploits !
Bien les cloisons étanches, comme encore aujourd' hui

3. monica-breiz  le 29-12-2016 à 01:12:17  (site)


merci pour cette partie maritime racontée
kénavo

4. fanfan76  le 29-12-2016 à 04:06:53  (site)

MERCI René, je suis beaucoup moins présente sur les blogs, c'est un peu bousculé pour moi en ce moment...
Mes amitiés pour Qing et toi René, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 27-12-2016 à 07:19:37

volume 2 chapitre II page (7)

L'empereur, chercha à améliorer son image et celle de la Chine en envoyant des flottes spectaculaires et en accueillant des ambassadeurs de pays étrangers à la cour impériale.


Les ambitions ultramarines de l'empereur n'avaient rien d'extraordinaire car les Chinois s'étaient lancés sur les mers dès les environs de l'an mille.


La flotte exceptionnelle transporta 27870 hommes, comprenant les marins, les gens de l'administration, les interprètes, les soldats, les artisans, les médecins et les météorologistes.


La flotte comptait plus de 200 bateaux dont 62 principaux, des bateaux résidences, des vaisseaux de guerre, et un bateau de services.


Ils transportaient aussi de grande quantité de soies, porcelaine, or, argenterie, des ustensiles en cuivre, des outils en fer, et du coton.


A cette période, la Chine avait plus de vaisseaux sur les mers que tout le reste de la planète réuni, et pouvait se vanter d'avoir les bateaux les plus grands au monde, c'est encore une chose, que dans nul livre, en occident on ne fait mention.


La flotte des Trésors de Zheng He fut le véhicule des dernières technologies et innovations disponibles à cette époque.


Ses voyages transportèrent les connaissances chinoises les plus avancées sur la navigation hors de Chine.


La flotte utilisait le compas inventé en Chine au 11e siècle pour la navigation.
Les marins expérimentés connaissaient les difficultés de naviguer sur les océans, en particulier la difficulté de lire le compas correctement pendant un mauvais temps.


Les marins chinois ont alors placé le compas à l'intérieur d'une capsule remplie d'eau, ainsi sans se préoccuper des oscillations du bateau le compas gardait une certaine stabilité et pouvait être lu.


Des bâtons d'encens gradués étaient brûlés pour mesurer le temps, un jour était égal à 10 (tours de cadran) de 2,4 heures chacun.


Les navigateurs chinois déterminaient la latitude en repérant l'étoile du Nord (Polaire) dans l'hémisphère nord, ou la Croix du sud dans l'hémisphère sud.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 27-12-2016 à 07:47:48  (site)

Merci René et bonne journée en Chine, bises

2. trublion  le 27-12-2016 à 14:35:56  (site)

cette flotte était la représentation d' une ville au complet !
Malin d' enfermer la boussole dans une bulle d' eau, on le voit aujourd'hui encore

3. monica-breiz  le 27-12-2016 à 20:27:19  (site)

merci d eparler d e la marine en Chine
astuces pour le compas
kénavo René

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 26-12-2016 à 07:12:44

volume 2 chapitre II page (6)

Zheng He, est né vers 1371 d'une famille du peuple Hui qui vivait dans le sud-ouest de la Chine (Yun nan), et il s'appelait alors Ma He.


De confession musulmane, le grand-père et le père du garçon firent un très long pèlerinage à la Mecque, ce voyage participa largement à l'éducation atypique du jeune Ma.


Il grandit en parlant arabe et chinois, apprenant beaucoup sur la géographie et les coutumes occidentales.


A l'âge de 13 ans, son destin bascula, il fut capturé dans sa jeunesse par une troupe chinoise et castré ensuite comme la plupart des prisonniers de l'époque.
Placé comme servant dans la maison du Prince Zhu Di de la dynastie des Ming (1368-1644).


Il se montra un excellent servant et pus apprendre les Arts de la guerre et de la diplomatie et finit par servir dans l'armée de son Prince comme officier.
Zheng He, devint plus puissant quand Zhu Di détrôna l'empereur Yongle, pour prendre sa place en 1402.


Le nouvel empereur, considéré comme usurpateur, tenta de redorer son blason en envoyant sur les mers des flottes spectaculaires pour ramener des ambassadeurs étrangers à sa Cour.


Il prit également le contrôle du commerce outre-mer en imposant un monopole impérial sur toutes les transactions.


1403, il nomma Zheng He Amiral et l'ordonna de superviser la construction d'une flotte gigantesque pour parcourir et explorer les mers autour de la Chine, appelée la flotte des Trésors.


Les plus extraordinaires sont les (bateaux Trésors) de la flotte de Zheng He était long de 140m, large de 50m avec 9 mâts et qui pouvaient porter jusqu'à 1000 hommes.


De véritables paquebots à voile, des monstres pour l'époque, pour vous donner une idée le (Titanic) mesurait 269 mètres de long par 28.5 mètres de large.
Ces dimensions, ramènent la Santa Maria de Christophe Colomb, longue de 28 mètres, à une taille ridiculement petite.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 26-12-2016 à 08:05:41  (site)

Presque deux fois plus large que le célèbre qui coula en 1912... merci René, bon lundi en Chine, bises

2. trublion  le 26-12-2016 à 14:42:55  (site)

il fallait certainement une grande quille pour que ces bateaux flottent !

3. monica-breiz  le 26-12-2016 à 18:22:34  (site)

un bateau important qui pouvait porter beaucoup de soledats ,
bonne journée

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 25-12-2016 à 07:20:33

volume 2 chapitre I page (5)

De l'exploration des Ming à l'isolation


La xénophobie et l'introspection intellectuelle caractéristique de la nouvelle école néo-confucianiste, de plus en plus populaire sous les Ming, ne mena pas à une isolation physique de la Chine.


Les contacts avec le monde extérieur, en particulier avec le Japon, et le commerce extérieur augmentèrent considérablement, Yongle tenta d'étendre l'influence de la Chine au-delà de ses frontières en encourageant les autres dirigeants à envoyer les ambassadeurs en Chine pour y payer un tribut.


Les armées chinoises reconquirent Annam et bloquèrent l'expansionnisme mongol, tandis que la flotte chinoise naviguait dans les mers de Chine et dans l'océan Indien, allant jusqu'à la côte est de l'Afrique, les Chinois eurent une certaine influence sur le Turkestan.


Les nations maritimes asiatiques envoyèrent des envoyés avec un tribut pour l'empereur chinois.


Je vais vous raconter la formidable aventure de l'amiral Zheng He.


Aujourd'hui, Zheng He est quasiment inconnu en occident, mais il est la fierté de toute l'Asie, dans le très beau spectacle de l'ouverture des jeux olympique de Nanjing le 16 Août 2014, une scène relate les voyages de Zheng He, mais qui en occident a fait attention à cela ?


Probablement très peu de monde, alors qu'en Asie tous connaisse cette personne et ses formidables aventures.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 25-12-2016 à 11:21:06  (site)

J'ai déjà du mal avec les personnages belges célèbres alors en Chine, merci René, bon dimanche ! Bises

2. trublion  le 25-12-2016 à 16:03:45  (site)

j' ai vu dans la semaine, une émission qui démontrait qu' il y a 4000 ans, la Chine avait déjà eu des contacts avec l' occident

3. monica-breiz  le 25-12-2016 à 17:52:54  (site)

merci REN2
Bonne journée pour vous
kénavo

4. fanfan76  le 26-12-2016 à 01:32:29  (site)

MERCI René, bonne semaine, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 15-12-2016 à 07:04:35

volume 2 chapitre I page (4)

Pour recenser la population, on la divise selon le système des li et des jia, un li regroupe cent familles, à la tête desquelles on nomme les dix plus riches propriétaires terriens, chacun exerçant son contrôle sur dix familles, qui constituent le jia.


Ils ont la responsabilité administrative et répartissent le montant des taxes entre chaque famille, chaque année, un groupe de dix familles est assujetti à la corvée due à l'état, participant gratuitement aux travaux d'intérêt général.


Les fonctionnaires locaux remettent les registres à jour tous les dix ans, la quasi-totalité de la population est assignée à résidence et doit posséder un laisser-passer spécial pour s'éloigner à plus de 50 km de son domicile, lors du recensement, chaque sujet, mis à part les fonctionnaires et les religieux doit s'enregistrer dans l'une des quatre catégories suivantes, agriculteurs, intellectuels, artisans et commerçants et doit régulièrement rendre compte de ses activités à l'administration.


La menace mongole
1521 Les empereurs Ming on pris au sérieux la menace mongole, l'empereur Yongle a lancé plusieurs campagnes contre eux, et déplacé la capitale de Nanjing à Beijing, pour mieux les contenir, Beijing protégé par les forteresses de Xuanfu et de Datong, est constamment menacée.


La cour des Ming est partagée entre deux stratégies, les partisans d'une politique offensive qui veulent organiser des expéditions militaires pour récupérer notamment la boucle des Ordos, d'autres souhaitent le renforcement de la Grande Muraille et le doublement du rempart, ce qui est fait dans les années 1570.


Ses derniers préconisent également l'envoi d'ambassades et l'ouverture de marchés frontaliers périodiques pour commercer avec les Mongols, le débat reprend après la reprise des raids des Mongols orientaux, notamment en 1529, 1530 et 1542, 1550 il pille et incendie les faubourgs de Beijing.


1553, on décide de renforcer les murailles entourant Beijing, mais les raids durent jusqu'aux accords de paix et de commerce en 1570.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 15-12-2016 à 09:17:54  (site)

Merci René et bon jeudi en Chine, bises

2. trublion  le 15-12-2016 à 16:33:51  (site)

un système de recensement efficace !
Je vois que les mongols n' ont pas lâché prise facilement

3. colea  le 15-12-2016 à 18:33:43  (site)

Je crois l'avoir déjà dit, mais je le répète: le commerce vaut mieux que la guerre!
amitié,
léa

4. fanfan76  le 16-12-2016 à 02:54:21  (site)

MERCI René et un très bon voyage pour Qing et toi, mes amitiés, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 14-12-2016 à 09:04:58

volume 2 chapitre I page (3)

L'organisation de l'armée
1393, sous le commandement de cinq maréchaux et de dix-sept commandants de régions, 329 garnisons d'environ 6000 hommes campent dans l'Empire.


Les effectifs comprennent 2747 officiers, 206280 soldats et 4751 chevaux dans la capitale et 12742 officiers, 992154 soldats et 40329 chevaux dans le reste du pays.
Pour s'assurer un effectif stable des armées, l'empereur Hong wu décrète que la fonction de soldat serait héréditaire, chacun reçoit un lopin de terre pour subvenir à ses besoins, qu'il travaille pendant 70% se son temps, le reste étant destiné à l'entraînement en garnison.


Ce système permet de mettre en culture des terres vierge, mais montre ses limites, les soldats vendent leurs champ, migrent, se livrent à des activités civiles.
L'état doit faire appel vers 1450-1550 de plus en plus à des miliciens, puis à des mercenaires.


Le service dans la milice locale (minbing, troupes civiles) devient obligatoire à partir de 1494 au titre de la corvée.


Mais les miliciens font rapidement défaut, et le service est un peu partout remplacé par le paiement d'un impôt, les mercenaires, mieux payés, constituent les troupes d'élite, comme les moines soldats de Shaolin.


Les débuts de l'ère Ming sous le règne du premier empereur sont caractérisés par une croissance rapide et remarquable de la population, largement due aux réformes agricoles impulsées par Hong wu et à l'augmentation des ressources alimentaires.


Pour tirer le plus grand profit possible des ressources économiques et humaines de son empire, Hong wu a fait recenser la population et établir le cadastre de chaque commune, ce qui n'avait pas été fait depuis six siècles.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 14-12-2016 à 13:44:17  (site)

Merci René, bon reste 2016, bises

2. trublion  le 14-12-2016 à 16:21:44  (site)

Pas idiot comme idée pour avoir des soldats à disposition, un peu comme en Suisse !

3. fanfan76  le 14-12-2016 à 16:58:37  (site)

Bon voyage pour Qing et toi René, mes amitiés à tous les deux, prenez bien soin de vous deux... fanfan

4. monica-breiz  le 14-12-2016 à 20:01:38  (site)

les états cherchent toujours des soldats je vois et d etopus temps
kénavo

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article