Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 11-07-2017 à 06:31:40

volume 2 chapitre XXXXI page (202)

La porte de lune 月亮门 yue liàng men c'est une ouverture ronde pratiquée dans un mur, il y a aussi des portes demi lune, ou la porte nuage, qui ressemble un peu a un grand trèfle à quatre feuilles, très rarement une porte rectangulaire.


Le kiosque une toiture a encorbellement et des piliers pas de mur, ce trouve souvent dans les parcs, il est possible d'en trouvé dans les grandes propriétés.


Le pavillon c'est un bâtiment d'un ou de plusieurs étages, aussi dans les parcs ou temple, palais, grandes propriétés.


Les portiques

Souvent dans le centre ou en périphérie des villes chinoise, l'on peut voir de grand portique, avec une inscription au centre, cela indique une série de rue, ou un petit quartier, ou tous les membres d'une même famille habite, parfois cela indique l'entrée d'un grand parc.


Certain portique, parfois aussi indique un quartier, uniquement réservé à une même profession, chaque portique porte des inscriptions différentes, y est précisé le nom de la personne, ou de la famille honorée, de la guilde, la date de construction et des textes.


Des reliefs évoquant la bonté, le bonheur et la longévité font partie de la décoration, avec leur construction ingénieuse, la sculpture et la calligraphie recherchée, les portiques représentent l'esthétique des dynasties Ming et Qing la grandeur de la construction, la finesse de la sculpture et la philosophie des inscriptions et des images analogues, les portiques d'honneur étaient construits sur commande de l'empereur, parfois aussi des commerçants.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 11-07-2017 à 06:39:45  (site)

Merci René, et bon mardi en Chine

2. trublion  le 11-07-2017 à 13:47:39  (site)

un portique, c' est quand même plus joli qu' un simple panneau !
Chez nous, nous avons l' oeil de boeuf !

3. monica-breiz  le 11-07-2017 à 23:26:31  (site)

ce doit être très joli ces ouvertures
bonne soirée RENE

4. fanfan76  le 12-07-2017 à 02:32:38  (site)

Ils sont nombreux les portiques et bien jolis ! comme on le constate sur tes billets avec de jolies photos, Bises et bon mercredi, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 10-07-2017 à 06:24:45

volume 2 chapitre XXXXI page (201)

Construit en bois, ce dernier permet d'ériger un pont en arc avec une plus grande portée que les ponts en pierre et à moindre coût.


Le Tenon borgne est un assemblage tenon mortaise dans lequel la mortaise (trou) n'est pas débouchant, il y a d'autres types de tenon mortaise :


Assemblage à paume grasse une coupe oblique que l'on fait dans le bout d'un chevron qui pose sur un autre.
Assemblage a tenon et mortaise l'assemblage de solives qu'on emploie dans les planchers, cloisons, pans de bois.
Assemblage a tenon et mortaise avec renfort des fortes pièces, comme chevêtres, pannes entraits.
Assemblage avec tenon en mors d'âne dont le tenon porte une espèce de renfort au bout d'une solive.


Assemblage à mors d'âne entaille oblique faite à l'about de deux pièces, pour des solives.
Assemblage avec tenon à paume le tenon porte un épaulement dessous, et qui est coupé obliquement à son extrémité.
Assemblage à paume et à repos fait par entailles pour revêtir une pièce en sous-œuvre, telle qu'un chevêtre.
Assemblage à queue entaille pour assembler des plates-formes, et dont l'about du tenon est plus large que son collet.


Assemblage à gueule de loup ou à barbe fait par entaille à l'about d'un arbalétrier.
Assemblage en about le tenon dépasse un peu, ou point du tout, le bout de la pièce, et qui est coupé en onglet, de manière qu'étant ajusté dans sa mortaise, les deux pièces forme un angle aigu.
Assemblage double on le nomme ainsi lorsque deux pièces sont assemblées par deux tenons et deux mortaises
Le reste du pont est tout ce qu'il y a de plus classique, fondations en pierre de taille, revêtement en planches ou en pierre, garde-corps, parfois le pont est couvert d'une toiture couverte de tuile, sur toute sa longueur.


Un autre intérêt de ces ponts est leur esthétique, la courbe de l'arche et le volume du pont, réduit au minimum grâce à l'utilisation du bois comme matériau, le rend aérien et gracieux, le reflet de large sur l'eau donne l'impression d'un cercle, symbole de la lune.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 10-07-2017 à 06:53:28  (site)

Merci René et vive les ponts, heureuse journée en Chine, jill

2. trublion  le 10-07-2017 à 13:42:44  (site)

et le bois est moins rigide et se plie mieux aux conditions climatiques

3. fanfan76  le 11-07-2017 à 04:35:51  (site)

Et oui les ponts sont bien utiles et souvent d'une belle architecture, merci René, bon mardi, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 09-07-2017 à 07:22:18

volume 2 chapitre XXXX page (200)

Le pont
Sous les Song, avec la réunification de la Chine sous une dynastie commune, la population double, passant de cent à deux cents millions de personnes.


Les canaux d'irrigations se multipliant pour les rizières et la circulation des biens, des personnes et des armées augmentant, il devient alors nécessaire de construire des ponts bon marché pouvant être construits rapidement, solides pour résister au temps et aux passage et surtout pouvant enjamber de grandes sections de canaux et rivières sans piles dans le cours d'eau pour ne pas craindre les inondations et permettre la circulation fluviale.


L'époque de la dynastie Song voit également apparaître un nouveau type de ponts, le pont arc-en-ciel, c'est l'invention du pont a arche unique.


Les ponts en arche de pierre ne pouvant avoir une grande portée, la réponse à ces contraintes est la conception du pont arc-en-ciel, un pont en bois, d'une seule travée, dont les piles reposent sur les rives et non dans le cours d'eau, la particularité des ponts arc-en-ciel est la charpente de leur tablier, elle est littéralement composée de deux charpentes en troncs imbriquées entre elles de telle sorte qu'elles se bloquent mutuellement sous leur propre poids.


Certains ponts atteignent la longueur de 1220 mètres et sont suffisamment larges pour permettre à deux charrettes de s'y croiser.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 09-07-2017 à 07:30:37  (site)

Belle longueur en pont arc en ciel ! Merci René...

2. trublion  le 09-07-2017 à 13:41:55  (site)

Indispensables pour une bonne circulation, il devait y en avoir d' innombrables

3. elena13  le 09-07-2017 à 16:57:21  (site)

Salut mr-He, merci de votre passage sur mon blog.
Et merci pour l'histoire du pont.

4. fanfan76  le 09-07-2017 à 20:10:13  (site)

Un grand pont bien utile, vu le nombre de la population... Bonne fin de dimanche et bonne semaine René, bises, fanfan

5. monica-breiz  le 09-07-2017 à 22:49:39  (site)

un très beau travail d echarpente ces ponts
bonne fin d ejournée RENE

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 08-07-2017 à 06:36:52

volume 2 chapitre XXXX page (199)

La vie à l'intérieur de la cour était un monde confiné qui soulignait la différence de statut entre les jeunes et vieilles générations, les fils aînés et cadets, les hommes et les femmes, ces logements incarnaient l'organisation patriarcale, hiérarchique, de la société féodale chinoise, notamment la distinction entre le supérieur et l'inférieur, l'intérieur et l'extérieur, l'homme et la femme, le maître et le domestique.


Le système social hiérarchique chinois engendra un système très restrictif de réglementations architecturales, toutes les constructions étaient contrôlées par un code de construction détaillé qui différenciait clairement le rang et le statut.


Ce code appliqué comme loi, régissait tous les aspects de la conception et de la construction, depuis l'échelle à respecter, le plan, jusqu'aux formes du toit et la décoration, les transgressions de ce code étaient considérées comme un crime et passibles de peine de mort dans certains cas.


Durant la même époque l'Occident avais un retard considérable dans la construction et l'urbanisme qui n'exciste pas encore, alors que la Chine suivais déjà un plan urbanistique.


En Grèce les maisons étaient bâties en matériaux périssables, et étaient de plan circulaire, ellipsoïdal ou rectangulaire.


Par la suite elles sont construites plus solidement avec des briques crues et des soubassements en pierre.


Les premières habitations romaines étaient des huttes rondes ou quadrangulaires: des pieux de bois servaient d'armature aux parois en torchis; un poteau central sert de support à une poutre faîtière à laquelle viennent s'appuyer des poutrelles latérales, le toit est en chaume et en branchages, une simple porte est la seule ouverture.


Cette architecture change sous les étrusques, puis dans la Rome antique.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 08-07-2017 à 06:55:43  (site)

Comme quoi la Chine... merci René et bon W-E, jill

2. trublion  le 08-07-2017 à 13:34:07  (site)

dans ce domaine aussi, la Chine avait de l' avance !
Une certaine discipline ne nuit pas !

3. fanfan76  le 09-07-2017 à 03:15:44  (site)

MERCI René et bon dimanche pour Qing et toi, amitiés, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 07-07-2017 à 06:18:48

volume 2 chapitre XXXX page (198)

Dans les maisons traditionnelles, l'aile Nord est la plus souhaitable car elle fait face au Sud et reçoit le plus de lumière du soleil.


La chambre centrale de l'aile Nord, en tant que pièce la mieux localisée, faisait office de salle de réception ou de salle des ancêtres.


Les chambres sont de l'aile Nord de la maison étaient occupées par les grands-parents, et celles de l'Ouest, par le chef de famille.


Les générations les plus jeunes logeaient dans les ailes Est et Ouest.


Le fils aîné et sa famille vivait dans l'aile Est, et le cadet et sa famille dans l'aile Ouest.


L'aile Sud abritait les chambres d'amis, les salles d'études, les cuisines et les réserves.


Son entrée principale et ses chambres publiques étaient déviées de la cour intérieure par un mur et une porte décorative, isolant les chambres intérieures d'une intrusion extérieure, les femmes n'étaient pas autorisées à quitter la cour centrale, et les invités n'avaient pas la permission d'y entrer.


De plus grandes enceintes avaient souvent des cours secondaires et des bâtiments utilisés pour loger les fils et les filles célibataires ou servaient alors à divers usages, toutes fenêtres des chambres donnaient toutes sur la cour centrale, des murs écrans furent dressés dans les portes principales pour empêcher la vue depuis l'extérieur.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 07-07-2017 à 06:48:23  (site)

Merci René et bon vendredi en Chine, JB

2. trublion  le 07-07-2017 à 14:25:18  (site)

pas de rouspétance, à chacun sa chambre !

3. fanfan76  le 07-07-2017 à 21:05:32  (site)

C'était bien, on pouvait se soutenir d'habiter les uns auprès des autres...
Mes amitiés, bon week-end, fanfan

4. monica-breiz  le 07-07-2017 à 23:48:34  (site)


chacun son domaine alors , toujours les traditions
bonne fin d ejournée pour toi
kénavo

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 06-07-2017 à 06:22:46

volume 2 chapitre XXXX page (197)

Remarquons enfin que dans le domaine de l'architecture, les constructeurs chinois comptent leurs bâtiments en (travées) au lieu de pièces au sens occidental, une maison peut avoir plusieurs travées tandis qu'elle ne possède fort probablement qu'une seule pièce.


Et d'une façon générale, rappelons que les maisons traditionnelles du nord de la Chine peuvent être relativement petites, puisqu'en hiver elles doivent conserver la chaleur le mieux possible, alors que celles du sud sont assez grandes, pour que l'air y circule bien.


Plan symétrique avec axialité, structure essentiellement en bois et en briques sur une terrasse, voilà ce qu'on pourrait conclure de cette architecture très ancienne.


Les maisons traditionnelles avec cour furent fortement influencées par le code de conduite du confucianisme qui marquait une stricte distinction entre l'intérieur et l'extérieur, le supérieur et l'inférieur, l'homme et la femme, ces lieux clos formaient un monde à part, reclus et isolé du monde extérieur.


Dans l'architecture traditionnelle chinoise, le centre, le Nord, la gauche, et l'avant de la maison sont considérés comme supérieurs, et les côtés, le Sud, la droite, l'arrière comme inférieurs.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 06-07-2017 à 06:38:59  (site)

Ok... chez nous avec la mode des lofts, faut chauffer en hiver... Bon jeudi en Chine !

2. trublion  le 06-07-2017 à 14:27:01  (site)

au final une pièce avec beaucoup de recoins

3. fanfan76  le 06-07-2017 à 21:33:43  (site)

Ah une seule pièce, mais elle est grande? BON VENDREDI, amitiés, fanfan

4. monica-breiz   le 06-07-2017 à 22:40:59  (site)


des pièces cloisonnés alors

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 05-07-2017 à 06:55:36

volume 2 chapitre XXXX page (196)

Et plusieurs cours peuvent constituer une suite de constructions, la cour principale au centre, toujours sur cet axe nord-sud, tandis que les autres sont devant, derrière, ou à côté d'elle, selon leur utilité et leur importance.


L'exemple type où tout est en parfaite symétrie, la maison principale, avec les deux petites pièces accolées à ses deux côtés, se situe juste au milieu, et c'est là où habitent les parents ou les grands-parents qui sont les plus respectés dans une grande famille chinoise.


Il existe ensuite, à l'est et à l'ouest, deux maisons latérales parfois liées à la principale par des galeries, et ces bâtiments de côté, moins importants, ont la fonction d'y abriter des générations plus jeunes.


La cour à souvent une allée en forme de croix au lieu des sentiers sinueux comme on en trouve dans des jardins chinois, en plus elle est de lignes bien droites, au centre de cette cour, il peut y avoir comme décoration une espèce de treille, sous laquelle est placée une grande jarre pleine d'eau limpide, où nagent des poissons rouges.


Cette cour de base, d'une beauté déjà bien symétrique, est souvent suivie d'autres cours aussi symétriques qu'elle, et cet ensemble fort ordonné protège jalousement la vie privée des chinois, grâce aux murs de clôture et à l'utilisation d'un mur écran à l'entrée.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 05-07-2017 à 09:08:43  (site)

Merci encore René, belle journée en Chine !

2. trublion  le 05-07-2017 à 14:19:17  (site)

cela devient rare en Europe de voir des générations vivant les unes près des autres
là c' est l' idéal, la famille est réunie tout en gardant son intimité !

3. fanfan76  le 06-07-2017 à 03:53:57  (site)

MERCI René, bon jeudi, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 04-07-2017 à 07:11:17

volume 2 chapitre XXXIX page (195)

Les murs de ces constructions sont généralement en briques grisâtres comme les tuiles, assez solides, a la différence des châteaux et des églises en Occident, ici, les murs ne sont guère porteurs, la construction étant supportée par les colonnes, pour les constructeurs chinois, ces murs sont plutôt conçus comme des séparations, ainsi l'explique un dicton en Chine (L'édifice subsistera même si les murs s'écroulent).


Il existe, en plus de cela, une autre particularité en ce qui concerne le plan d'un grand ensemble de toutes ces constructions chinoises, elles sont toujours disposées selon un axe central, traditionnellement dirigé nord-sud.


La plupart des habitations chinoises ont portes et fenêtres qui donnent sur le sud pour mieux recevoir le soleil, et toujours sur cet axe, au moins groupées autour de lui, en fait, les architectes chinois mettent de préférence leurs bâtiments principaux au milieu, et les annexes sur les côtés, la raison qui explique ce phénomène pourrait être le souci de l'ordre féodal de l'ancienne société chinoise et l'amour de la stabilité.


Confucius a dit, (Que l'empereur reste empereur, que les ministres restent ministres, les parents restent parents, et les fils restent fils) ce qui expliquerait pourquoi aux yeux des chinois, l'ordre des choses est à respecter.

 

Que ce soit pour la structure relativement simple des maisons indépendantes, ou pour le plan des constructions grandioses, l'unité essentielle d'un grand ensemble architectural en Chine est la cour, murée, très fermée, entourée des maisons qui tournent le dos à l'extérieur.

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 04-07-2017 à 13:27:55  (site)

L'ordre des choses ou le chacun à sa place, merci René et bon mardi en Chine !

2. trublion  le 04-07-2017 à 14:18:07  (site)

C' est bien que les murs ne soient pas porteurs, ça permet tous les agencements imaginables

3. monica-breiz  le 05-07-2017 à 00:12:03  (site)


bien agencé ses constructions , et bien exposées
kenavo RENE

4. fanfan76  le 05-07-2017 à 01:51:16  (site)

MERCI René, et bon mercredi, amitiés, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 03-07-2017 à 07:45:23

volume 2 chapitre XXXIX page (194)

Chacun d'entre elle représente une créature issue de la mythologie chinoise
La première, que l'on prend souvent pour un homme chevauchant un poulet, cela représente en fait un Immortel sur le dos d'un phénix.


On trouve ensuite le dragon et le phénix, symbolisant l'empereur et l'impératrice de Chine, et représentant la dignité.


Suit le lion, figure protectrice majeure si il en est, et veille sur les forêts et les montagnes de l'Empire.


La licorne et l'hippocampe symbolisent quant à eux l'autorité impériale, qui s'étend sur mer et jusque dans les airs.


On trouve ensuite Douniu 斗牛, créatures mythiques d'origine marine, ayant le pouvoir de recueillir l'eau des nuages pour faire tomber la pluie.


Elles ont pour principale fonction d'empêcher les incendies, fréquents dans ces bâtiments construits en grande partie de bois.


Suanni 狻猊, animal légendaire capable de dévorer les plus grands félins, protège la faune de l'Empire au nom du souverain.


Xiezhi 獬豸 représente la justice impériale, censée être juste et impartiale.


Dans le folklore chinois, cette chimère est capable de faire la différence entre la vérité et le mensonge.


Enfin, la dernière statuette représente le singe volant Xingshi 行什.


Elles sont placées sous la protection de Chiwen 螭吻, placé à l'angle du toit, l'un des neuf fils du dragon dans la mythologie chinoise, il a pour but la protection contre les incendies.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 03-07-2017 à 12:57:19  (site)

Merci René et bon lundi en Chine, jill

2. trublion  le 03-07-2017 à 14:16:56  (site)

et pourtant, les chinois sont pragmatiques et cartésiens

3. monica-breiz  le 03-07-2017 à 23:38:45  (site)

beaucoup d animaux mytiques pour servir de modéles
bonne soirée pour toi

4. Rose63au  le 04-07-2017 à 02:22:06  (site)

@ Demain René
Merci pour cet article Sourire

5. fanfan76  le 04-07-2017 à 03:18:28  (site)

C'est bizarre pour un homme chevauchant un poulet !
Bon mardi, bon mois de juillet, pour Qing et toi René, fanfan

édité le 03-07-2017 à 21:19:00

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 02-07-2017 à 07:00:06

volume 2 chapitre XXXIX page (193)

Sur la toiture de ces constructions traditionnelles, au bout des rangées de tuiles placées de façon convexe, il peut exister un type de tuiles bien intéressant, une espèce de tuiles décoratives, que l'on nomme (Wa dang) souvent gravées de très beaux motifs, ces tuiles sont conçues et disposées pour empêcher les autres tuiles de glisser vers le bas.


Des deux côtés du faîte ainsi que sur les arêtiers, des statuettes d'animaux légendaires en en terre cuite émaillée peuvent être disposées, au bout de ces arêtiers se trouve une gueule de dragon Da wen, il s'agit cependant d'un animal méconnaissable aux formes bizarres, qui ressemble à un dragon et que certains considèrent toujours comme un dragon, il provient en réalité d'un autre animal qui vivrait dans la mer et que le dragon n'a replacé que vers l'époque mongole, tandis que cette tradition avait déjà commencé à exister même avant les époques Sui et Tang.


Le nombre de tous ces animaux légendaires appelées 蹲兽 Dun Shou, sur les arêtiers, y compris (la gueule de dragon) peut varier selon l'importance du bâtiment, neuf, sept, cinq, ou trois, plus le chiffre est élevé, plus l'édifice est important, depuis les Qing, leur nombre est toujours impair.


Leur première utilité, était de protéger les clous qui maintenaient les tuiles ensemble, elles servent aussi de décorations et d'indications pour le statut social de l'occupant.


Seul le palais de l'Harmonie Suprême, dans la Cité Interdite, possède dix figurines, en faisant de ce bâtiment le plus important de tout l'Empire.


C'est en effet là que l'Empereur effectue les sacrifices rituels et les libations destinés à la bonne marche et à la préservation de l'Empire.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 02-07-2017 à 07:41:15  (site)

Ok... merci encore René, on s'instruit... bon dimanche en Chine !

2. trublion  le 02-07-2017 à 13:37:29  (site)

Si on s' en tenait aux croyances, en Europe les tuiles devraient être ornées de symboles religieux

3. monica-breiz   le 02-07-2017 à 23:39:08  (site)

ils gravaient des motifs sur leurs tuiles , comme nos ardoisiers gravaient des motifs sur l 'ardoise ou sur les pierres
kenavo René

4. fanfan76  le 03-07-2017 à 02:36:25  (site)

MERCI René, bonne semaine, bon lundi avec amitiés, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article