Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 01-09-2017 à 06:35:29

volume 2 chapitre XXXXIL page (242)

La Chine a exercé une grande influence sur la culture coréenne et japonaise, et figure comme berceau de la lanterne en pierre.


La lanterne en pierre étaient connues et appréciées dans les jardins de thé où on cultivait la communication et la retraite pour trouver le calme.


Les lanternes en pierre servaient comme illumination du chemin, les lanternes en forme de pagodes ont été placées pour créer une atmosphère digne dans les jardins, elles créaient une ambiance romantique qui évoquait un sentiment d'une forêt où valorise l'étang avec son environnement.


La taille et la position de la lanterne à l'entrée d'une maison indiquaient la position sociale des habitants, de précieuses lanternes de soie étaient accrochées devant la maison des riches, tandis que les lanternes rouges annonçaient très de joyeux événements comme les naissances et les mariages.


En signe de deuil, les Chinoises accrochaient une lanterne blanche à l'entrée de la maison, en Asie, il est courant d'utiliser le blanc pour l'associer à la mort.


Une lanterne bleue montrait une diminution de l'énergie, signifiant qu'il y avait de la maladie dans la famille.


Les trois étoiles :
Dressées face à la porte, trois pierres grises incarnent de vieilles divinités chinoises.
La pierre du centre représente l'étoile du bonheur, appelée fu.


Dans l'imagerie populaire, l'étoile du bonheur est personnifiée par un mandarin du 6e siècle, ou encore par un général de l'époque Tang 618-907, qui est souvent entouré de chauves-souris, qui est un autre symbole du bonheur.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 01-09-2017 à 07:02:17  (site)

Ah j'ai deux lanternes chinoise en pierre au jardin, faudra que je pense à allumer les bougies ;-)

2. 56meldix77  le 01-09-2017 à 11:46:09  (site)

Bonjour RENE

Adieu mois d’août,

bonjour septembre,

un passage de témoin ressemblant

aussi a un changement de saison .

Averses, soleil, coup de vent,

«gens qui rient, gens qui pleurent»

des journées de plus en plus courtes.

Mettons nous au diapason

pour attaquer ce cap a passer.

Bon vendredi et restons confiant.

Amitiés

56MELDIX77
le Briard Breton

3. trublion  le 01-09-2017 à 14:26:10  (site)

finalement, rien qu' en voyant les lanternes, on sait ce qu' il se passe dans la demeure !
Une bonne idée ces lanternes en pierre dans les jardins, c' est beau même chez nous.
C' est vrai qu' il y a des ressemblances avec les jardins japonais, pour la Corée, j' ignorais

4. fanfan76  le 01-09-2017 à 21:11:20  (site)

C'est très beau ces lanternes chinoises, j'aime beaucoup...

 Voila René : Enfin une bonne nouvelle, ce vendredi midi, notre petit Gabin pourra faire sa rentrée des classes ce lundi, il aura une AVS. Avec la persévérance de sa maman et de sa référente...

Merci, bises et bon week-end pour Qing et toi René, fanfan
 

5. monica-breiz  le 02-09-2017 à 00:16:10  (site)

merci pour la signification des lanternes de pierre

alors pour les figurines de jade j espére pour
la personne quelle sont vraies 'j ai bien fait l 'expérience ,, elles n 'osent y croire , c'est un vrament beau cadeau que on lui à fait
kénavo René ,

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 31-08-2017 à 06:28:40

volume 2 chapitre XXXXIL page (241)

En son jardin, le Chinois fait en sorte que soient visibles les traces du passage des énergies vitales, dans la composition des éléments naturels (yin), l'eau, la pierre, la végétation, comme dans celle des éléments fabriqués (yang), les pavillons, les murs, les ponts, les socles.


On ne fait pas que s'y promener, on s'y adonne à une foule d'autres activités, on y étudie, on y fait de la calligraphie, on y peint, on y regarde des antiquités, on y joue de la musique, on y boit du thé, on y récite des poèmes, on y pratique la méditation seul ou en compagnie d'un ou deux amis, pour jouir d'un moment de calme à l'écart des tracas de la vie quotidienne, on joue aussi aux échec chinois ou au Go.


L'espace du jardin se dérobe constamment au regard, que l'ensemble est rythmé par un réseau de murs troués ici, de portes rondes là, de fenêtres ajourées qui finissent par transformer le jardin en une infinité de cours et de recoins où les ouvertures dessinent des scènes et provoquent des surprises esthétiques, petits chocs destinés à réveiller l'âme du promeneur et l'inciter à aller découvrir de nouvelles visions.


Conçu afin de privilégier tour à tour deux types de vision, la vision d'un point fixe et la vision dans le déplacement.


Lieu de contraste et d'harmonie, ce jardin illustre les principes séculaires de l'art chinois de l'aménagement paysager.


L'organisation spatiale des lieux, l'architecture des pavillons et les sélections végétales, aquatiques et minérales traduisent bien les principes du yin et du yang qui dominent l'aménagement.


Ses différents éléments renferment une grande valeur métaphorique, les formes et les masses y étant agencées de façon à produire des contrastes et à susciter des émotions.


L'harmonie du Jardin repose sur quatre éléments principaux, les plantes, l'eau, les pierres et l'architecture, il se présente comme une peinture tridimensionnelle, une reproduction à la fois fidèle et transposée de la nature.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. LAROSEBLANCHE  le 31-08-2017 à 07:35:05  (site)

c est genial Langue Sourire

2. Rose63au  le 31-08-2017 à 08:13:23  (site)

En principe les jardins sont superbement bien pensé chez vous

3. jill bill  le 31-08-2017 à 09:23:15  (site)

J'applaudis, en voilà du beau jardin !

4. trublion  le 31-08-2017 à 13:54:15  (site)

Il est clair qu' un jardin est un formidable endroit de convivialité et d' agrément pour le regard

5. fanfan76  le 31-08-2017 à 19:18:43  (site)

MERCI René, bonne soirée, bises, bon vendredi, fanfan

6. elena13  le 31-08-2017 à 19:25:23  (site)

Très beau jardin !!!

7. christineb  le 01-09-2017 à 03:00:08  (site)

C'est en effet tout un ensemble d'éléments en harmonie... Merci pour ton commentaire, je regarderai la carte mystère plus tard. Bon vendredi.

8. laca  le 01-09-2017 à 03:01:13

quel dommage de créer de si beaux jardins et avec la chaleur tropicale que vous avez de ne pas pouvoir en profiter , car vu la chaleur que tu me dis moi je rentrerai manger avec la clim lol.. bon après il ne fait pas aussi chaud partout en chine aussi !!! bibi flo

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 30-08-2017 à 07:09:13

volume 2 chapitre XXXXVIII page (240)

Le convoi des plantes et des pierres
L'empereur Hui zong de la dynastie Song, piètre gouvernant mais grand esthète et amateur de jardins et de pierres fit créer de nombreux jardins de grandes superficies.


Sur ordre impérial, Zhou Mian, fonctionnaire corrompu, créa un service administratif à Ping jiang (aujourd'hui Suzhou) chargé de collecter des plantes rares et des pierres exceptionnelles afin de les expédier à la capitale Bian liang (aujourd'hui Kaifeng).


Certains rochers, de plusieurs mètres de haut, étaient acheminés par voie fluviale, mobilisant les efforts de milliers de manœuvres réquisitionnés pendant plusieurs mois.


Outre les accidents mortels, ces transports s'accompagnaient d'un cortège de calamités telles que des enceintes de villes défoncées, des ponts démontés, des maisons rasées.


Certaines de ces pierres se trouvent encore dans les jardins de Beijing, après leur second transport, après que l'armée Jin eut conquis la capitale (l'acheminement se faisait sur le Grand Canal.


On trouve encore aujourd'hui des rochers abandonnés lors de leur transport et récupérés par des amateurs pour orner leur jardin.


Les jardins chinois jardins impériaux dont les premières descriptions remontent aux dynasties Qin et Han (221 av-220).
Mais l'art des jardins atteint son apogée sous les Tang et les Song (618-1279), puis sous les Ming et les Qing (1368-1911).


Art sacré comme la peinture ou la poésie, les jardins chinois sont d'abord lieux de magie : l'homme recrée symboliquement une nature idéale, un cosmos miniature dans lequel il peut s'imprégner du rayonnement du qi des éléments environnants et se régénérer jusqu'à retrouver l'état de bonheur originel, en pleine osmose avec le Ciel et la Terre.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 30-08-2017 à 08:33:13  (site)

Toute une expédition côté pierres ! Merci René...

2. lacalobra  le 30-08-2017 à 14:03:30  (site)

punaise ça devait être des rochers qu'ils déplaçaient !!! remarque j'aime bien, j'adorerai avoir un terrain avec des rochers, une petite rivière ou une mare... avec des chats et chiens qui courent de partout !!! et des arbres ou arbustes .. surtout j'aime l'ombre..
et des fleurs de partout bien sûr !!!
un bon mercredi à toi et un gros bibi flo

3. trublion  le 30-08-2017 à 14:04:20  (site)

et bien voilà des pierres qui auront coûté bien cher, et occasionné des dégâts avant de se retrouver dans des jardins !

4. fanfan76  le 30-08-2017 à 17:22:25  (site)

Des jardins où l'on ressent une grande plénitude, le bonheur de s'y promener...
Bonne fin de journée, bon jeudi, fanfan

5. monica-breiz  le 31-08-2017 à 00:39:13  (site)

les rochers je connait par chez moi c'est leur territoir rires
bonne soirée René

6. christineb  le 31-08-2017 à 02:26:33  (site)

Je connais les jardins japonais, riches aussi de symboles, et toujours très entretenus, mais pas les jardins chinois.
Bon jeudi.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 29-08-2017 à 07:03:15

volume 2 chapitre XXXXVIII page (239)

Les calebasses
Il existe de nombreuses légendes qui font intervenir une calebasse, un vase ou une gourde.


Toutes sont des variantes d'un même thème, le héros devient minuscule au point de pouvoir passer par le goulot de l'objet et plonger à l'intérieur, où il découvre un jardin paradisiaque.


Ces légendes suggèrent que même à l'intérieur d'un jardin minuscule il est possible de retrouver l'univers tout entier, donc ceux qui pensent qu'il faut beaucoup de place pour construire un jardin chinois, se trompe.


L'octogone
L'octogone symbolise le passage du Ciel, circulaire, à la Terre, carrée, le jardin chinois a eu ses grands maîtres et ses grands serviteurs.


Ji Cheng
On dit de Ji Cheng qu'il était semblable à une pierre solitaire, Ji Cheng est un maître jardinier chinois à qui on doit le traité (Yuan ye), le traité du jardin, publié en 1634 (fin des Ming), il a créé son premier jardin à l'âge de 40 ans.


A Yangzhou il a construit le jardin du Zheng Yuan xun (jardin de la réflexion), le texte de Ji Cheng contient des notions d'une étonnante modernité, l'auteur y évoque notamment le respect de la nature et de l'environnement, l'intégration au site, la protection des sources naturelles et la préservation des nappes phréatiques, la sauvegarde des éléments végétaux existants, l'harmonie de l'orientation des édifices avec les activités projetées ou les plantations envisagées.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 29-08-2017 à 07:30:28  (site)

Calebasse, un mot peu usité... merci René, bon mardi, jill

2. trublion  le 29-08-2017 à 14:28:58  (site)

il me parait évident que si on aime la nature on se doit de la préserver !
Peut être que si on frotte la calebasse, un génie en sortira !

3. lacalobra  le 29-08-2017 à 16:05:04  (site)

oui ils etaient futuristes hein, c'est exactement ce qu'on voudrait faire maintenant, mais ça on aurait du le faire avant, nos ancêtres etaient respectueux de la nature, n'arrachaient que ce qu'il mangeait et le reste germaient pour l'année suivante maintenant on arrache tout et on jette ! le gaspillage pur et simple !
un bon mardi 34° à l'ombre aujourd'hui pas loin de 50 au soleil une horreur .. 21 cette nuit dehors et 28 dans l'appart, ça ne redescend pas on va mettre la clim du mal à respirer avec la pollution, bon mardi à toi bibi flo

4. monica-breiz  le 29-08-2017 à 19:03:49  (site)

je connait ce nom
vu même un instrument de musique Africaine fait avec des calebasses
kenavo RENE

5. fanfan76  le 29-08-2017 à 19:48:25  (site)

ça me fait penser que lorsque j'étais enfant, j'avais un petit jardin japonais intérieur miniature, bonne soirée et bon mercredi, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 28-08-2017 à 07:57:35

volume 2 chapitre XXXXVIII page (238)

Les chemins
Les chemins sont les compléments yang des rivières yin.
Faits de petits galets ronds de rivière, de la taille d'un œuf d'oie, ou de pierres irrégulières, le dallage est la représentation d'un plan d'eau.


Les motifs suggèrent toujours le mouvement, qu'ils soient d'inspiration géométrique ou florale, en forme de vagues, de craquelure de glace, d'animaux réels ou mythiques.


Porte de lune

Orifice circulaire dans un mur, permet le passage dans une autre dimension, un autre aspect du jardin, exaltant une autre vue de l'esprit, le passage d'un univers à un autre univers.


Bien plus rare, il y a deux variantes à la porte de lune, c'est la porte nuage et la porte l'octogonale.


Le craquelé

Le motif en craquelé, bien connu des amateurs de porcelaine, symbolise le moment où l'eau est en train de se transformer en glace, entre deux états, entre le fluide et le solide.


Dans la structure des fenêtres le motif est plus lâche en haut et plus resserré en bas.


Outre le caractère esthétique, la partie haute laisse passer davantage de lumière.
Les zigzags


Les ponts, chemins et galeries en zigzag rappellent au promeneur qu'il doit être vigilant dans sa progression et ne pas céder aux tentations que figurent les certitudes ou points de vue, les brisures sont comparables à des nœuds ou des articulations, symboles de la voie et de ses épreuves.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 28-08-2017 à 12:23:29  (site)

Merci encore René et belle journée en Chine, jill

2. trublion  le 28-08-2017 à 14:18:52  (site)

tout est symbole en Chine, y compris dans les jardins

3. fanfan76  le 28-08-2017 à 17:39:14  (site)

Apaisant merci René, bonne soirée et bon mardi, fanfan

4. laca  le 28-08-2017 à 18:41:34

moi j'aime bien les dalles dans les jardins ou galets, ça me plait beaucoup comme style .
un bon lundi à toi rené, gros bibi flo

5. monica-breiz  le 28-08-2017 à 23:02:15  (site)

j aimerais ce genre de jardin
bonne soirée René a

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 27-08-2017 à 07:51:22

volume 2 chapitre XXXXVIII page (237)

Les murs
Le mur d'enceinte délimite et sacralise l'espace qu'il enserre, il (noue) le lieu habité par une puissance spirituelle, en situation d'extraterritorialité, échappant à la corruption environnante et à l'usure du temps.


Le mur d'enceinte empêche les influences néfastes de pénétrer et les influences bénéfiques de se disperser, le mur peut être symbolisé par une corde ou une haie d'arbres.


A l'intérieur des jardins les murs sont le plus souvent de couleur blanche, pour mieux refléter la lumière de la lune ou, comme le papier du peintre, pour servir de toile de fonds à un bosquet ou une composition de pierres.
Le faîtage des murs est très souvent ondulé en (dos de dragon).


La galerie
La galerie escalade le flanc de la montagne, descend vers le plan d'eau, serpente et ondule, se brise et crée des espaces d'illusion infinie.


La galerie est un élément hybride, espace couvert, délimité par des piliers, des murets, elle est également ouverte vers l'extérieur et, par sa fonction d'extension du domaine bâti, elle est le symbole même de la fluidité de l'espace.


Dans la galerie les plafonds sont souvent orné de peinture, soit avec des fleurs, ou bien de scénes allégorique, ou encore qui raconte l'histoire de la famille.


Le pavillon
Le pavillon, kiosque ou belvédère, est un lieu d'étude et de contemplation, situé à l'écart des bâtiments principaux, il représente la présence harmonique de l'Homme dans le paysage son harmonie avec la nature.


Il est conçu et aménagé avec autant d'esprit et de soin que les scènes sur lesquelles il donne ce sont une source pour qu'il puisse à son tour être contemplé à partir d'un autre point d'observation.


Le kiosque de la montagne n'est jamais posé sur le sommet de la composition de pierres, mais seulement sur une illusion de sommet, pour permettre de découvrir que l'espace que la montagne révèle ne s'achève pas là, qu'un autre premier plan va surgir entre l'homme et l'infini.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 27-08-2017 à 08:40:48  (site)

Les murs d'enceinte comme les bienveillantes gargouilles des cathédrales, merci René !

2. trublion  le 27-08-2017 à 13:57:35  (site)

et dans le monde actuel, on sait qu' il faut hélas protéger ce qui est beau

3. lacalobra  le 27-08-2017 à 16:05:36  (site)

tout est calculé ! et bien.. tout le monde n'a pas l'art ni la manière de réaliser comme ça quand je vois le beton partout dans les jardins, sans fleur, sans herbe , sans arbre, ça me désastre moi qui aime la nature et surtout les arbres ! c'est la vie les arbres !!!
un bon dimanche à toi rené, et un bisou flo

4. fanfan76  le 27-08-2017 à 20:24:26  (site)

Le blanc reflète bien la lumière, j'aime beaucoup cette couleur dans les jardins...
Bonne semaine, René, bises, fanfan

5. Maria Dora  le 27-08-2017 à 20:36:57  (site)

Bonjour René , oui je me suis faite rare mais j'ai été malade pratiquement deux mois , les vacances ne m'ont pas réussies mais ça va mieux ! Bonne pause a toi aussi et a bientot , bisous a vous deux

6. monica-breiz  le 27-08-2017 à 23:18:23  (site)

très intéressant
tout à une raison d 'être
kenavo René

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 26-08-2017 à 06:20:15

volume 2 chapitre XXXXVIII page (236)

Les arbres
Comme les montagnes et les pierres dressées, l'arbre est une pointe qui touche le Ciel et par laquelle irradient les influences bénéfiques.


Les nodosités du tronc et des branches (impriment) le passage du qi.


Les pins, les cyprès, les thuyas, suggèrent l'Immortalité.


Les fleurs

Les fleurs ne tiennent pas une place prépondérante dans les jardins chinois.
La fleur de prunier, un motif souvent associé à la craquelure de glace.


Le prunier est le premier arbre à fleurir dans l'année, avant même que ses feuilles se soient développées, on dit que sa floraison est d'autant plus belle que la plante a subi les rigueurs de l'hiver, il représente l'hiver.


Les (chrysanthèmes) suggèrent la noblesse et la beauté d'un mode de vie.
La fleur de prunus : la grâce sous tension.


Les grues

Avec le daim, la grue c‘est la monture favorite des Immortels.
Elle suggère l'envol vers les îles du Paradis.


Les bambous
Le bambou, droit et creux est à l'image de l'homme droit et modeste.
Il est toujours vert, inaltérable, image d'Immortalité, le bambou symbolise l'exactitude.
Le pin : la force.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 26-08-2017 à 06:48:58  (site)

Tout ceci associé et vous avez de bien jolis parcs...

2. trublion  le 26-08-2017 à 13:54:53  (site)

vu la taille de mon jardin, il a bien fallu que je donne la priorité aux fleurs !
Sinon, j' aurais préféré les arbres qui fleurissent, comme le magnolia par exemple, puisqu' aux fleurs succèdent un superbe feuillage

3. fanfan76  le 27-08-2017 à 00:33:50  (site)

J'adore les fleurs, surtout dans un jardin, amitiés, bon dimanche, fanfan

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 25-08-2017 à 06:26:22

volume 2 chapitre XXXXVII page (235)

Les roches de l'hiver
Les roches se détachent systématiquement sur le fonds d'un mur blanc assez rapproché ou alors, bordant le coin d'un patio, elles semblent surgir du vide lui-même.


Les compositions de l'hiver sont orientées de façon à représenter l'ubac de la montagne, ce versant qui ne reçoit jamais le soleil ; elles sont plutôt discrètes, de formes molles et alanguies.


Les dragons

Dragon de mer, c'est le dragon bondissant. Dragon des nuages, dragon volant.
Dragon de la pluie qui tombe, dragon planant.
Dragon souterrain, dragon caché.
Dragon affleurant la surface du sol, dragon dans les champs.
Dans la course des rivières et des fleuves, dragons visibles.


Le dragon, symbole de l'empereur, incarne la course et la danse du principe vital en ses multiples et changeantes manifestations.
Il est expression de la structure de la matière, expression des mouvements de l'atmosphère, expression du plissement des montagnes, expression du cours des fleuves.


Les tortues
La tortue porte le monde.


Elle symbolise la Terre avec son ventre carré et le Ciel avec sa carapace ronde.


Elle représente donc la réalité ultime de l'Univers.


En ce sens la tortue devient également symbole d'Immortalité.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 25-08-2017 à 06:52:19  (site)

Merci encore et bon vendredi en Chine, jill

2. trublion  le 25-08-2017 à 16:42:06  (site)

Même là, le dragon et la tortue trouvent leur place.
j' ai lu que les murs blancs réfléchissaient bien le soleil, et qu' on y plantait des fruitiers en espalier

3. fanfan76  le 25-08-2017 à 19:11:08  (site)

Merci René, j'aime beaucoup les tortues, enfant j'en avais, amitiés, bon week-end, fanfan

4. lacalobra  le 25-08-2017 à 19:23:13  (site)

j'aime bien les tortues, jen avais une elle s'appelait adèle ! je l'ai donné à un copain en bretagne, elle est vieille, ça vit longtemps une tortue !!! pour ça peut être qu'elle est symbole d'immortalité ?
oui les gens sont inconscients lorsqu'il y a une tempête, veulent braver les éléments !!!
nous on vient d'avoir un orage, des trombes d'eau mais bon moindre que le typhon !
un bon vendredi à toi bibi flo

5. monica-breiz  le 25-08-2017 à 21:30:52  (site)

j aime bien le blanc comme couleur pour chez moi tout vat avec
kénavo RENE

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 24-08-2017 à 07:27:01

volume 2 chapitre XXXXVII page (234)

Les cavernes
Les trous, creux, cavernes, sont associés à l'idée de tertre creux ou à un sommet inversé.


Les ermites taoïstes y élisaient volontiers domicile, associant les influences matricielles de la grotte à leur travail de transmutation alchimique interne.
Les pierres


Concentré des énergies vitales en Chine, la pierre est image de la montagne, le trait d'union du Ciel et de la Terre.


Elle garde dans sa texture les marques des énergies telluriques, en elle circule le souffle vital, pierres et rochers constituent l'ossature du jardin.


Les pierres de printemps sont plutôt claires et graciles, comme les jeunes pousses qui percent la terre, à la limite de la fragilité, elles sont placées de manière à ce que le soleil levant les éclaire.


La composition de l'été est une rocaille monumentale, de teinte claire, à dominante verticale, représentation de la montagne au bord d'un bassin.


Ce paysage est prévu pour être vu de loin, en point fixe, et non en déplacement, et devient image de l'été lointain, à contempler au cœur de l'hiver.


On pénètre le site par d'étroites passes ombreuses et fraîches, rappelant les grottes, des lieux qu'il fait bon fréquenter en pleine chaleur d'été.


Ces béances dans la roche signalent une frontière entre monde solaire et monde souterrain, monde des ombres inquiétantes ou apaisantes, jeux des reliefs internes.


A l'automne

C'est au moment des dernières exaltations, on recherche la lumière des sommets, la chaleur des derniers rayons.


Les compositions d'automne sont à gravir en fin d'après-midi, elles sont situées de façon à recevoir le soleil de l'Ouest.


Les sommets sont arasés, les pierres sont choisies pour leurs formes anguleuses, la partie supérieure presque horizontale.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. jill bill  le 24-08-2017 à 07:29:21  (site)

Avec nos petits jardins... on est loin de ce résultat, merci René !

2. trublion  le 24-08-2017 à 14:27:36  (site)

Ayant travaillé dans le granit, je sais qu' il résonne différemment selon le type, basalte, gneiss, gabbro etc !
Je sais aussi qu' il émet des rayons, on peut dire qu' il vit et évolue dans les siècles

3. lacalobra  le 24-08-2017 à 16:59:08  (site)

j'aime les couleurs de l'automne et si on sait bien jouer avec les expos, on obtient des résultats superbes !
tout y est pensé, les gens font plus atttention maintenant à comment disposer des plantes des pierres etc..
pour le typhon oui beaucoup etait dehors quand ils se sont fait surprendre, alors qu'il etait conseillé de ne pas sortir .. et tous ceux qui font des vidéos, et photos alors que c'est dangereux c'est n'importe quoi !!!
l'eau a une force incroyable.. moi ça me fait peur !
un bizou et un bon jeudi à toi flo

4. monica-breiz  le 25-08-2017 à 03:13:50  (site)

les cavernes cela m à toujours intriguée

( j espére que vous êtes tranquilles chez vous loin des typhons
nonne soirée
kénavo

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
posté le 23-08-2017 à 07:09:20

volume 2 chapitre XXXXVII page (233)

Les ponts
Les ponts sont souvent en demi-cercle, en arc-en-ciel, ce pont qui relie la Terre au Ciel, avec son reflet dans l'eau, il deviens cercle se complète, devient le Ciel.


Le pont, c'est le symbole horizontal complémentaire de celui, vertical, de la pierre dressée ou du pilier d'architecture, bien sûr le pont a pour première fonction de relier deux rives en franchissant une rivière.


Mais symboliquement, le pont est une voie resserrée, un passage obligé qui conduit vers une autre étape de la vie, et passer d'une rive à une autre, d'un état d'être à un autre a un autre état d'être.


Les îles

L'île montagne des jardins est le point de jonction des tendances cosmiques yin et yang, image de ce paradis si proche puisqu'il est en nous, mais qui n'est accessible qu'au prix de multiples épreuves, disparaissant souvent dans la brume.


Les montagnes
Les sommets montagneux, les tertres artificiels, les pierres dressées, les arbres, sont des axes qui permettent à la vie de descendre, de maintenir un lien ferme entre les pôles céleste et terrestre.


La montagne est lieu de révélation, l'illumination, de dévoilement des vérités, mais toute montagnes n'est pas pourvue de Qi, la hiérarchie des montagnes ne dépend ni de leur volume ni de leur hauteur, il faut qu'elles soient vivantes.

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. trublion  le 23-08-2017 à 14:14:16  (site)

Tout est symbole en Chine, et on n' y manque pas d' imagination

2. jill bill  le 23-08-2017 à 14:27:15  (site)

Je dis comme Trublion... le chinois est poète, merci René !

3. lacalobra  le 23-08-2017 à 18:38:09  (site)

moi j'aime bien les ponts, dans les jardins, très philosophiques les chinois !!!
nous plus terre à terre, les montagnes sont des volcans lol..
bon contente que le typhon vous ait épargné ! une grosse tempête quoi..
27° chez nous température agréable.. un bizou et une bonne journée à toi, bibi flo

4. fanfan76  le 23-08-2017 à 21:00:57  (site)

J'aime beaucoup les petits ponts dans les jardins. J'adore les montagnes, c'est tellement beau cette nature et encore plus à l'automne...
Amitiés, fanfan

5. monica-breiz  le 23-08-2017 à 23:07:24  (site)

ah les ponts en Chine j adore ils sont toujours beaux
kénavo RENE

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article