Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 03-06-2016 à 06:23:45

Chapitre XX L'empire fleuri (page 128)

Liu Bei adresse Zhuge Liang au royaume de Wu pour nouer une alliance contre le Wei, cette négociation est un succès, Zhou Yu, le stratège de Wu est convaincu par Zhuge Liang et Sun Quam donne son accord, mais l'ensemble des forces militaires des deux états se limite à 50000 soldats environ.

 


 
 
posté le 02-06-2016 à 06:15:24

Chapitre XX L'empire fleuri (page 127)

200L'odomètre, c'est un compteur de li (500 mètres), le chariot de mesure des distances est peint en rouge, avec des images de fleurs et d'oiseaux sur les quatre côtés et est construit en deux étages, joliment ornés de sculptures, à chaque li parcouru, la figure en bois d'un homme de l'étape inférieur frappe un tambour, tous les 10 li, la figure de l'étage supérieur frappe une cloche, les extrémités du chariot sont des têtes de phœnix et le tout est tiré par quatre chevaux, tout cela en miniature bien sur .

 


 
 
posté le 01-06-2016 à 07:32:04

Chapitre XX L'empire fleuri (page 126)

189 Sous les Han, la classe des commerçants et des industriels se développe, des mines de sel et de métaux sont exploitées, le riz devient plus abondant, le thé fait son apparition mais la généralisation de son usage n'interviendra que plus tard, lorsque les invasions barbares auront contraint la cour à se réfugier dans le Sud.