Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 31-01-2017 à 06:56:09

volume 2 chapitre IX page (41)

En cantonnais il y a 9 tons......un habitant de Beijing ne comprend pas du tout un cantonnais, exemple : bonjour en chinois se dit NI HAO, en cantonnais c'est LEI HOO, mais les deux langues utilise les même caractère, ce qui explique que les chinois se comprennent.

 


 
 
posté le 30-01-2017 à 07:31:23

volume 2 chapitre VIII page (40)

Le Shuo Wen Ji Zhi (Dictionnaire des caractères), qui date de l'an 100 après J.C. et est donc de la dynastie des Han de l'Est, traite de façon systématique l'étymologie et la forme de 9353 caractères chinois.

 


 
 
posté le 29-01-2017 à 07:00:39

volume 2 chapitre VIII page (39)

Avant même d'apprendre à tenir le pinceau, il faut adopter une posture confortable qui permette à la fois d'obtenir de la précision et une respiration adaptée à la pratique.

 


 
 
posté le 27-01-2017 à 06:46:08

volume 2 chapitre VIII page (38)

Dans la calligraphie chinoise, il existe 8 traits fondamentaux, qui servent à composer des symboles simples appelés clés, et ces clés, assemblées, composent les Sinogrammes.

 


 
 
posté le 26-01-2017 à 07:01:01

volume 2 chapitre VIII page (37)

Le xing shu 行書 l'écriture cursive, créé par Liu De sheng à la fin de la dynastie des Han (206 av.J.C.à 220 ap. J.C.), c'est une forme d'écriture beaucoup plus évoluée et plus libre que le li shu, lequel est soumis à des règles très strictes.

 


 
 
posté le 25-01-2017 à 07:27:53

volume 2 chapitre VIII page (36)

Les styles de la calligraphie :Sous ce nom se regroupent le jia gu wen, le gu wen, le da huan et le xiao zhuan. Le jia gu wen inscriptions sur os ou sur carapaces de tortues.

 


 
 
posté le 24-01-2017 à 06:48:33

volume 2 chapitre VII page (35)

L'empereur Yongle Joie éternelle (永乐 1360 - 1424), de son nom personnel Zhu Di (朱棣), fut le troisième empereur de la dynastie Ming.

 


 
 
posté le 23-01-2017 à 06:49:10

volume 2 chapitre VII page (34)

Il instaura une sorte de monopole d'État sur ces œuvres et ceux qui en possédaient étaient contraints de les offrir ou de les dissimuler avec soin.

 


 
 
posté le 22-01-2017 à 06:41:22

volume 2 chapitre VII page (33)

La demande pour ses œuvres s'intensifia dans les décennies qui suivirent sa mort et les copies ainsi que les faux commencèrent à circuler.

 


 
 
posté le 21-01-2017 à 07:19:34

volume 2 chapitre VII page (32)

L'histoire de la calligraphie chinoise est marquée par une longue évolution au cours de laquelle se sont imposées de brillantes figures.

 


 
 
posté le 20-01-2017 à 06:52:30

volume 2 chapitre VII page (31)

On commence par étudier les traits fondamentaux, puis à tracer des caractères dans le style régulier, ensuite on apprend le style courant puis, enfin, le style de l'herbe très cursif.

 


 
 
posté le 19-01-2017 à 07:22:16

volume 2 chapitre VI page (30)

La prochaine étape dans l'histoire de l'écriture chinoise est celle des inscriptions sur bronze (jinwen).

 


 
 
posté le 18-01-2017 à 06:51:32

volume 2 chapitre VI page (29)

Les os oraculaires :Les premiers exemples de l'écriture chinoise remontent à la période tardive de Shang (-1200 av. JC).

 


 
 
posté le 17-01-2017 à 07:58:27

volume 2 chapitre VI page (28)

Leur écriture a été considérée comme le zhou shu, une écriture de transition entre le jin wen (les inscriptions sur bronze) des Zhou et le xiao zhuan (petite écriture sigillaire) des Qin.

 


 
 
posté le 16-01-2017 à 07:10:03

volume 2 chapitre VI page (27)

Les traces d'encre de ChineLes lettres d'alliance de l'époque des Royaumes combattants portent les traces à l'encre de Chine les plus complètes et les plus nombreuses actuellement découvertes en Chine.

 


 
 
posté le 15-01-2017 à 07:38:06

volume 2 chapitre VI page (26)

Lecture à la verticaleLes caractères sont disposés en colonne sur ces tablettes d'environ deux centimètres de large par moins de 70 cm de long, il faut noter, que le sens de la lecture se faisait de la droite vers la gauche.

 


 
 
posté le 14-01-2017 à 07:04:04

volume 2 chapitre V page (25)

A la fin de l'époque des Printemps et Automnes et à l'époque des Royaumes combattants, l'écriture en forme de têtard, l'écriture en pattes d'oiseaux et les incrustations, décrites par les spécialistes des dynasties postérieures, firent leur apparition l'une après l'autre.

 


 
 
posté le 13-01-2017 à 07:06:58

volume 2 chapitre V page (24)

Les jin wenLes jin wen (les inscriptions sur bronze) des Shang et des Zhou de l'Ouest, appelés autrefois les inscriptions sur cloche, constituent des matériaux importants d'écriture.

 


 
 
posté le 12-01-2017 à 07:47:34

volume 2 chapitre V page (23)

Il y a trois types d'écriture chinoise-8000 av. J.-C Archaïques

 


 
 
posté le 11-01-2017 à 06:59:31

volume 2 chapitre V page (22)

Xu Guang qi (1562-1633) se frotte aux missionnaires chrétiens, traduit des ouvrages occidentaux et s'intéresse à l'astronomie et à l'agriculture.

 


 
 
posté le 10-01-2017 à 06:53:39

volume 2 chapitre V page (21)

Plusieurs tentatives de redressement ont pourtant lieu, notamment celles de Zhang Ju zheng, qui fait cadastrer tout le pays, afin d'améliorer la fiscalité, et renforce les défenses du nord.

 


 
 
posté le 09-01-2017 à 08:11:23

volume 2 chapitre IV page (20)

Li Zi cheng, dont l'armée se recrute, prend l'offensive et entre à Xian où il se proclame Grand Shun sous le nom de règne de Yong chang, son armée paysanne entre à Beijing, le dernier empereur des Ming, Chong zhen, s'enfuit précipitamment de la Cité Interdite.

 


 
 
posté le 08-01-2017 à 07:40:42

volume 2 chapitre IV page (19)

1580 le père jésuite Ricci arrive à Macao, il sera ultérieurement autorisé à se rendre à Beijing.

 


 
 
posté le 07-01-2017 à 06:07:52

volume 2 chapitre IV page (18)

1490 En dépit des mesures prises pour juguler l'inflation, une nouvelle crise financière secoue la Chine et menace la stabilité de l'empire, une refonte du système monétaire et la distribution gratuite de vivres aux plus démunis calme pour un temps l'effervescence, des mouvements ouvriers n'en éclateront pas moins dans les centres d'artisanat.

 


 
 
posté le 06-01-2017 à 07:54:13

volume 2 chapitre IV page (17)

L'empereur Yongle réunit 3000 savants pour rédiger la Grande Encyclopédie qui porte son nom, a cinq reprises il tente de conquérir la Mongolie et consolide sa domination sur les régions éloignées.

 


 
 
posté le 05-01-2017 à 07:24:25

volume 2 chapitre IV page (16)

Conclusion sur ce grand explorateur :

Alors que Colomb, Cortez, ....etc, ont conquis les Amériques et d'autres explorateur d'autres pays, on se demande, d'abord de quel droit.

 


 
 
posté le 04-01-2017 à 07:29:43

volume 2 chapitre III page (15)

Zheng He est décédé dans la 10e année du règne de l'empereur Xuande (1433) des Ming et fut enterré dans la colline de Tête de taureau (Niushou) dans la banlieue sud de la ville actuelle de Nanjing dans la province du Jiangsu.

 


 
 
posté le 03-01-2017 à 07:07:21

volume 2 chapitre III page (14)

Sous la dynastie des Ming (1368-1644), l'industrie de construction navale fut développée dans la province méridionale du Fujian.

 


 
 
posté le 02-01-2017 à 07:09:33

volume 2 chapitre III page (13)

Mais des spécialistes ont indiqué que déjà sous la dynastie des Shang(-1766 -1123 av. J-C), les maisons construites en Chine étaient alignées sur le nord magnétique, montrant que les Chinois ont pu appliquer le magnétisme plus tôt.

 


 
 
posté le 01-01-2017 à 07:28:45

volume 2 chapitre III page (12)

L'amiral longe l'Asie, ensuite l'Afrique, traverse l'Océan Atlantique et débarque au Venezuela où de nombreux marins chinois, auraient alors fondé une famille, soit 72 ans avant Colomb, qui lui pensais avoir découvert les Indes.