Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 28-02-2017 à 07:04:38

volume 2 chapitre XIV page (69)

Mais tout d'abord un peu d'histoire.Le style des bronzes chinois varie selon les époques, les objets en bronze du début de la période antique étaient lourds et réservés à un usage sacré.

 


 
 
posté le 27-02-2017 à 07:02:17

volume 2 chapitre XIV page (68)

À la fin des Shang, le bronze est encore une matière rare et un symbole de prestige, aussi le réserve-t-on au souverain et au culte.

 


 
 
posté le 26-02-2017 à 07:09:31

volume 2 chapitre XIV page (67)

Grâce à ses fibres longitudinales qui lui donnent une résistance élevée en tension, il le bambou peut être utilisé pour remplacer l'acier comme armature dans les éléments de béton, telles que les poutres.

 


 
 
posté le 25-02-2017 à 07:23:07

volume 2 chapitre XIV page (66)

Les propriétés mêmes de cette graminée géante lui permettent toutes les transformations et donc de multiples applications.

 


 
 
posté le 24-02-2017 à 07:37:45

volume 2 chapitre XIII page (65)

Sous la dynastie Zhou (-1100 à -300 av. J.-C.), on utilisait des petites tiges de bambou comme cannes à pêche, les événements historiques étaient consignés sur les grosses tiges fendues en bandes, on faisait des instruments de musique en bambou,  et les pousses de bambou accompagnaient les plats de viande et de poisson.

 


 
 
posté le 23-02-2017 à 07:19:39

volume 2 chapitre XIII page (64)

Il n'est guère de maison où l'on ne trouve des objets faits de ce matériau, lits, chaises, coffres, paniers, balais, baguettes à riz et même chapeau.

 


 
 
posté le 22-02-2017 à 07:15:28

volume 2 chapitre XIII page (63)

La récolte des bambous se fait quand ils ont 3 ans ou plus, quand ils sont les plus résistants, ils sont coupés en lamelles de 8 mm d'épaisseur en usine, les lamelles sont aplaties, blanchies dans de l'eau bouillante puis traitées avec des fongicides avant d'être séchées dans des fours.

 


 
 
posté le 21-02-2017 à 06:32:53

volume 2 chapitre XIII page (62)

Sous terre le bambou pousse une tige, le rhizome, qui sert à stocker des réserves indispensables pour la croissance rapide de la canne qui jaillit en surface, la canne est creuse et grandit comme une antenne télescopique, verticalement, et non en largeur comme les arbres.

 


 
 
posté le 20-02-2017 à 07:56:29

volume 2 chapitre XIII page (61)

Le bambou :Les 1300 espèces de bambou poussent essentiellement en Asie, cette herbe géante pousse en 60 jours et sert de ressource naturelle rapidement renouvelable, un plant de bambou peut produire jusqu'à 200 cannes de bambou sur 5 ans, à haute tige creuse, qui pousse très vite (environ 15 cm par jour).

 


 
 
posté le 19-02-2017 à 06:47:52

volume 2 chapitre XII page (60)

On dénombre au total plus de 4000 caractères sur ces os et 3000 d'entre eux ont fait l'objet d'une étude des chercheurs.

 


 
 
posté le 18-02-2017 à 07:26:32

volume 2 chapitre XII page (59)

On trouve à Anyang, province du Henan, en Chine du Centre, des ruines de la dynastie des Yin (connu également sous le nom des Shang), qui couvre une surface de 24 km carrés environ.

 


 
 
posté le 17-02-2017 à 07:23:44

volume 2 chapitre XII page (58)

Le Sutra du Diamant, actuellement conservé à la British Library de Londres est l'oeuvre la plus intéressante qui fut produite avec des caractères d'imprimerie sous la dynastie Tang (618-907).

 


 
 
posté le 16-02-2017 à 07:07:46

volume 2 chapitre XII page (57)

Dans le cas d'une encre à base de plante, on n'utilisera qu'une pression légère, le sceau sera alors retiré du papier en commençant par un côté, car un retrait vertical du sceau pourrait créer un arrachement du papier.

 


 
 
posté le 15-02-2017 à 07:33:35

volume 2 chapitre XII page (56)

À base de soie, la pâte rouge est faite de cinabre, le pigment de cinabre est obtenu par broyage de la pierre dure du même nom, le minerai sulfure de mercure rouge, broyé et mélangé à un liant, mélangée avec de l'huile de ricin, il permettait de fabriquer un rouge orangé vif et des fragments de fils de soie.

 


 
 
posté le 14-02-2017 à 06:43:08

volume 2 chapitre XI page (55)

Toutefois, il fallut un certain temps avant que les savants de l'époque ne mettent au point une encre adaptée à l'écriture sur ce nouveau papier.

 


 
 
posté le 13-02-2017 à 07:19:55

volume 2 chapitre XI page (54)

Le papier, lui-même, donna lieu à l'amélioration de l'encre dont les anciennes formes n'étaient pas adaptées au papier.

 


 
 
posté le 12-02-2017 à 07:28:57

volume 2 chapitre XI page (53)

D'autres pinceaux de la période de la dynastie des Han de l'ouest (206-009 av JC.) ont aussi été découverts sur les sites du tombeau de Mawangdui de la ville de Changsha, dans la province du Hunan, des monts de Feng huang du comté de Jiang lin, dans la province du Hubei et près de la ville de Gu yuan, dans la partie nord-est de la Région autonome de Mongolie intérieure, à proximité du col du cygne de la province du Heilongjiang, et enfin, une pièce de la période de la dynastie des Jin del'ouest (265-316 ap JC.) a été trouvée près du village de Wu wei, Dunhuang, dans la Province du Gansu.

 


 
 
posté le 11-02-2017 à 08:15:59

volume 2 chapitre XI page (52)

Le pinceau L'histoire du pinceau remonte à 3000 ans, soit environ 1000 avant notre ère, peut-être même, plus tôt.

 


 
 
posté le 10-02-2017 à 07:56:27

volume 2 chapitre XI page (51)

Cette dernière caractéristique était importante pour deux raisons: si, bien sûr, la pierre ne devait pas absorber l'encre, elle ne devait pas, non plus, avoir besoin d'être nettoyée régulièrement (habituellement dans un mélange d'eau tiède avec des feuilles de thé ou de lotus, jamais dans de l'eau chaude ou froide qui pouvait casser la pierre).

 


 
 
posté le 09-02-2017 à 07:05:12

volume 2 chapitre X page (50)

La pierre à encre Considérée par les anciens érudits chinois pour être le plus important des quatre outils de la calligraphie, la pierre à encre constituait la clé pour produire le type d'encre désiré.

 


 
 
posté le 08-02-2017 à 07:45:01

volume 2 chapitre X page (49)

Durant la dynastie des Ming (1368-1644), la production de bâtons d'encre devient une véritable industrie artisanale, atteignant son âge d'or.

 


 
 
posté le 07-02-2017 à 06:54:12

volume 2 chapitre X page (48)

Après l'invention chinoise du papier au cours de la dynastie des Han (220 à 206 av JC.), le graphite ne s'utilise plus pour l'encre.

 


 
 
posté le 06-02-2017 à 07:02:08

volume 2 chapitre X page (47)

Les quatre trésors de l'étude :Dans la Chine antique, les quatre pièces composantes de la calligraphie, parfois dénommées, les quatre trésors de l'étude, dans ce contexte, l'étude signifie la salle de travail d'un savant ou d'un artiste, ou une bibliothèque font référence non pas aux aspects stylistiques de l'application de l'encre sur le papier, (c'est à dire l'art de la calligraphie), mais plutôt, à ce que l'on pourrait appeler les outils de travail du calligraphe.

 


 
 
posté le 05-02-2017 à 07:25:07

volume 2 chapitre X page (46)

Le zéro est un élément essentiel pour toute opération mathématique, sa découverte revêt donc une importance historique, qui se fait en deux stades distincts.

 


 
 
posté le 04-02-2017 à 06:58:06

volume 2 chapitre IX page (45)

Attention, ici il y a un piège, si vous voulez écrire 101, ne dite pas bǎi yi 百 一, car cela voudrais dire 110.

 


 
 
posté le 03-02-2017 à 07:21:46

volume 2 chapitre IX page (44)

Le chiffre (1) (YĪ) 一Le chiffre (2) (ÈR) 二Le chiffre (3) (SAN) 三 Le chiffre (4) (SI) 四Le chiffre (5) (WU) 五Le chiffre (6) (LIU) 六Le chiffre (7) (QĪ) 七Le chiffre (8) (BĀ) 八 Il est le nombre favori des chinois, car c'est le seul et unique chiffre, qui n'a ni début ni fin.Surtout ne dite jamais, (mais il y a le zéro), le zéro n'est pas un chiffre c'est un nombre abstrait.

 


 
 
posté le 02-02-2017 à 07:17:20

volume 2 chapitre IX page (43)

Pour les tons, il est très important de bien les distinguer.Ainsi mai (troisième ton) signifie acheter tandis que mai (quatrième ton) signifie vendre.

 


 
 
posté le 01-02-2017 à 07:41:42

volume 2 chapitre IX page (42)

Depuis 1979, le système international officiel de transcription du chinois, basé sur la prononciation du pu tong hua, est le Pinyin.