Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 31-03-2017 à 07:08:45

volume 2 chapitre XX page (100)

Auparavant, les motifs étaient gravés, ciselés, ou imprimés au tampon sur l'ébauche avant le séchage et le vernissage, tandis qu'à partir des Song, on commença à appliquer de la couleur sur le vernis pour obtenir soit des motifs en traits noirs sur un fond blanc, soit des décorations rouges et vertes.

 


 
 
posté le 30-03-2017 à 06:29:29

volume 2 chapitre XX page (99)

Les couleurs sur porcelaine sont à base de minéraux, par exemple : le chrome donnait une couleur verte. Le manganèse donnait une couleur jaune ivoire L'argent donnait un jaune acidulé Le cobalt donnait une couleur bleue, actuellement le bleu est pratiquement remplace par des produits de synthèse.

 


 
 
posté le 29-03-2017 à 06:24:39

volume 2 chapitre XX page (98)

Sous les Cinq Dynasties apparaissent des céramiques Xing, du Hebei au Nord, dont certaines, aux yeux des Européens, sont de véritables porcelaines, parce qu'elles sont blanches, translucides et résonnantes.

 


 
 
posté le 28-03-2017 à 06:49:58

volume 2 chapitre XX page (97)

Il existe des figurines yong plus importantes, telles que les statuettes d'hommes ou de femmes à cheval, de colporteurs sogdiens, ou encore de chameliers, qui présentent souvent un type europoïde, et non pas chinois.

 


 
 
posté le 27-03-2017 à 07:30:11

volume 2 chapitre XX page (96)

Mais les Tang introduisirent une nouvelle et importante couleur, le bleu, obtenu à partir de l'oxyde de cobalt, qu'ils importèrent du Moyen-Orient par les nouvelles routes commerciales qu'ils avaient ouvertes au travers de l'Asie centrale.

 


 
 
posté le 26-03-2017 à 07:00:49

volume 2 chapitre IXX page (95)

L'art de la céramique Tang commença à s'exporter largement, et parfois fort loin, jusqu'en Égypte.

 


 
 
posté le 25-03-2017 à 07:34:53

volume 2 chapitre IXX page (94)

Mais qu'est-ce qu'un céladon ?Il s'agit de toutes sortes de pièces de formes, vases, bols, objets de la vie courante ou religieuse en porcelaine recouverte d'émail ou d'émail craquelé monochrome, leur couleur va du bleu pâle au vert olive, elle est obtenue par l'application d'une couverte bleutée sur de l'argile jaunâtre.

 


 
 
posté le 24-03-2017 à 07:19:41

volume 2 chapitre IXX page (93)

La dynastie Tang 唐朝 618 à 907 Sous la dynastie des Tang (618-907), des porcelaines, considérées comme marchandises de valeur, furent exportées à l'étranger, jouent un rôle important pour propager la civilisation chinoise.

 


 
 
posté le 23-03-2017 à 06:49:46

volume 2 chapitre IXX page (92)

La dynastie Sui 隋 581 à 618Sous les dynasties des Sui de 581 à 618 puis des Tang de 618 à 907, la fabrication des porcelaines accéda à une période florissante.

 


 
 
posté le 22-03-2017 à 07:10:43

volume 2 chapitre IXX page (91)

En effet, les tombes Han regorgeaient d'objets funéraires mingqi, on a retrouvé des chariots, des objets précieux en bronze, en or, en laque ou en jade, et bien sûr des figurines de terre cuite représentant les aspects du quotidien, personnages, parfois très réalistes, tour de guet à étages, pouvant atteindre un mètre de haut, ou modèle de palais en terre cuite, chars à bœufs et autres figurines de poules, canard, chiens.

 


 
 
posté le 21-03-2017 à 06:57:22

volume 2 chapitre XVIII page (90)

La dynastie Han 漢朝 -202 à 220La porcelaine chinoise remonte à la dynastie des Han de l'Est 25-220La différence principale entre la poterie et la porcelaine réside dans l'utilisation des matière premières est la matière première, sont cuites à une température de 800°c à 1000°c les porcelaines sont réalisées en kaolin et sont vernissées.

 


 
 
posté le 20-03-2017 à 07:26:52

volume 2 chapitre XVIII page (89)

La période des Royaumes combattants 戰國 -453 à -221La période des Royaumes Combattants, période de division qui succède à la dynastie des Zhou, prolongea et consolida les techniques déjà en place, et permit une innovation importante par la découverte des glaçures plombifères, formées d'un mélange de minerai de plomb, de silice, et de calcaire.

 


 
 
posté le 19-03-2017 à 07:38:53

volume 2 chapitre XVIII page (88)

Parmi les plus importants, on connaît les fours longyao (four dragon 龙窑 ) ils furent utilisés à l'époque de la dynastie Shang dans la province du Zhejiang, et devinrent dès lors très populaires dans le sud de la Chine.

 


 
 
posté le 18-03-2017 à 07:15:15

volume 2 chapitre XVIII page (87)

La dynastie Shang 商朝 -1767 à -1122 av. J.CLe grès tire sa dureté et sa faible porosité de la fusion de la silice contenue dans la pâte, cette fusion ne se produit qu'au-delà de 1000°C.

 


 
 
posté le 17-03-2017 à 06:58:11

volume 2 chapitre XVIII page (86)

Les sites identifiables par des traits typiquement dite de (Yangshao) sont situées au Shaanxi, au Shanxi et au Henan, avec une zone centrale dans la zone frontière de ces trois provinces.

 


 
 
posté le 16-03-2017 à 07:11:50

volume 2 chapitre XVII page (85)

Chronologie des céramiques et porcelaines chinoises :Au cours du néolithique chinois (-6500 à -5000 av. J.-C.), les couleurs qui sont utilisées pour les céramiques peintes sont le rouge, le blanc, les bruns et le noir, le jaune étant tout à fait exceptionnel à cette époque.

 


 
 
posté le 15-03-2017 à 07:49:25

volume 2 chapitre XVII page (84)

Dans un premier temps l'opération est effectuée dans une aire circulaire où un buffle devait piétiner la terre, dans un second temps la matière obtenue est placée dans un bassin pavé et foulé, cette fois par des hommes.

 


 
 
posté le 14-03-2017 à 06:50:55

volume 2 chapitre XVII page (83)

La terre cuite :Composées d'argile plastique mélangée à de la silice et à un fondant permettant d'abaisser la température de fusion à environ 800°C, les terres cuites sont par conséquent poreuses et relativement friables, d'où la nécessité de les imperméabiliser en les revêtant d'une glaçure.

 


 
 
posté le 13-03-2017 à 07:15:36

volume 2 chapitre XVII page (82)

Un grand nombre d'os fragmentés ont été aussi découvert ce qui permet une autre hypothèse, celle de l'extraction de la moelle et de graisse.

 


 
 
posté le 12-03-2017 à 07:34:44

volume 2 chapitre XVII page (81)

Céramique : L'histoire des céramiques chinoise, comme présumé, qu'elle a été inventée sous la dynastie des Shang (-1767 à -1122), la porcelaine chinoise à une histoire de 3400 à 3500 ans.

 


 
 
posté le 11-03-2017 à 07:29:54

volume 2 chapitre XVI page (80)

Cela explique l'innombrable variété des armes chinoises.

 


 
 
posté le 10-03-2017 à 07:41:54

volume 2 chapitre XVI page (79)

C'est cependant pendant la dynastie des Zhou (1121-256 av. J.C.) que les armes de cuivre et de bronze prirent une forme caractéristique qui s'est parfois maintenue jusqu'à nos jours.

 


 
 
posté le 09-03-2017 à 07:41:12

volume 2 chapitre XVI page (78)

Le Zun Pan est décoré de 84 dragons (28 sur Zun et 56 sur le Pan) et de 80 veines entrelacées (32 sur le Zun et 48 sur le Pan).Il a une belle forme extrêmement luxueuse.

 


 
 
posté le 08-03-2017 à 07:28:13

volume 2 chapitre XVI page (77)

Ces cloches sont uniques à plusieurs égards.

Elles ont une section en forme d'ellipse, et non pas circulaire, l'ouverture de la cloche a un profil distinctif et la surface externe des grandes cloches présente 36 clous ou bosses, symétriquement placés autour du corps en quatre groupes de neuf.

 


 
 
posté le 07-03-2017 à 07:58:50

volume 2 chapitre XVI page (76)

Certains portaient aussi des inscriptions. Leur structure diffère selon les périodes historiques et les influences sociales et culturelles.

 


 
 
posté le 06-03-2017 à 07:26:42

volume 2 chapitre XV page (75)

Il est apparu au début de la dynastie Shang et devint peu à peu le récipient rituel fondamental, généralement utilisé en couple avec Ding, il a deux ou quatre oreilles, trois ou quatre pieds ou parfois un pied rond sur une base carrée.

 


 
 
posté le 05-03-2017 à 07:48:14

volume 2 chapitre XV page (74)

You est un récipient à couvercle utilisé pour les offrandes de liquides sous les Dynasties Shang et Zhou.

 


 
 
posté le 04-03-2017 à 07:04:09

volume 2 chapitre XV page (73)

D'où le nom de Xi Zun attribué à cet objet en forme de bœuf, ce récipient à le ventre creux et trois trous sur le cou et le dos, une écuelle peut être posée et retirée facilement sur le trou du milieu.

 


 
 
posté le 03-03-2017 à 07:30:28

volume 2 chapitre XV page (72)

Au cours de la dynastie Shang, Hu décoré de dessins Taotie relativement simples, servait généralement d'offrande.

 


 
 
posté le 02-03-2017 à 07:20:50

volume 2 chapitre XV page (71)

On trouve ce terme dans un passage des Annales des Printemps et des Automnes de Lu, (le taotie) sur les bronzes de Zhou [ding] a une tête mais pas de corps. Lorsqu'il mange des gens, il les blesse mais ne les avale pas ». Dans une autre traduction, (il dévore un homme, mais avant de pouvoir l'avaler son propre corps est endommagé).

 


 
 
posté le 01-03-2017 à 06:56:21

volume 2 chapitre XIV page (70)

Durant la période des Royaumes Combattants (4e-3ème siècle avant notre ère), ces inscriptions deviennent plus courtes et succinctes.