Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 30-04-2017 à 07:07:05

volume 2 chapitre XXVII page (131)

En génie civil, un contreventement est un système statique destiné à assurer la stabilité globale d'un ouvrage vis-à-vis des effets horizontaux issus des éventuelles actions sur celui-ci (par exemple : vent, séisme).

 


 
 
posté le 29-04-2017 à 07:05:28

volume 2 chapitre XXVI page (130)

Les pagodes sont demeurées le principal type d'édifice religieux, construites en maçonnerie durant la période Song, notamment en Chine du Nord, elles étaient souvent décorées d'un treillis complexe, l'architecte Song préférait la hauteur à la largeur.

 


 
 
posté le 28-04-2017 à 07:05:35

volume 2 chapitre XXVI page (129)

Ces renseignements sont d'autant plus précieux que l'évolution ultérieure de l'architecture chinoise repose entièrement sur les acquisitions techniques et esthétiques de la première période impériale, l'évolution des techniques a permis la construction de grandes maisons et d'entrepôts à étages.

 


 
 
posté le 27-04-2017 à 07:21:16

volume 2 chapitre XXVI page (128)

Par exemple, après la dynastie Ming, seuls ceux qui étaient apparentés à l'empereur pouvaient habiter des maisons aux murs rouges avec un toit aux tuiles jaunes.

 


 
 
posté le 26-04-2017 à 07:28:20

volume 2 chapitre XXVI page (127)

La porcelaine couverteC'est principalement les services pour le thé, la porcelaine est couverte de bambou.Le bambou est débité en fine tige aussi fine que l'épaisseur d'un cure dent, trempée dans des bains de pigment naturel de diverse couleur.Avec ce bambou on fait une véritable broderie qui enrobe la porcelaine, un peu une sorte d'isolation pour gardé la chaleur du thé.

 


 
 
posté le 25-04-2017 à 07:37:39

volume 2 chapitre XXVI page (126)

Les fauxLes potiers chinois ont une longue tradition, souvent encouragée par la Cour impériale elle-même, de reproduire les techniques et les styles des dynasties précédentes.

 


 
 
posté le 24-04-2017 à 09:36:55

volume 2 chapitre XXV page (125)

L'oxyde de fer qu'elle peut contenir donnera à la terre cuite une coloration rouge si elle est cuite en oxydation, et grise si elle est cuite en réduction.

 


 
 
posté le 24-04-2017 à 07:34:37

volume 2 chapitre XXV page (124)

Quand la cuisson est conduite jusqu'à 1350°C, on obtient un matériau parfaitement fusible, la porcelaine.

 


 
 
posté le 23-04-2017 à 06:54:57

volume 2 chapitre XXV page (123)

Le combustible utiliséA compter des Song, le Nord de la Chine utilise en général le charbon et le Sud, le bois, sous les Ming, le combustible principal reste le pin.

 


 
 
posté le 22-04-2017 à 06:55:35

volume 2 chapitre XXV page (122)

Les casettesLes casettes sont des boîtes en argile réfractaire disposées dans la chambre de cuisson et destinées à protéger les céramiques du contact de la flamme et des cendres en suspension.

 


 
 
posté le 21-04-2017 à 07:30:48

volume 2 chapitre XXV page (121)

La place des pièces dans le fourLes casettes contenant les pièces à cuire sont empilées par taille, les plus grandes d'abord, les petites étant placées dans les espaces intermédiaires laissés vides.

 


 
 
posté le 20-04-2017 à 07:19:14

volume 2 chapitre XXIV page (120)

Un engobe se différencie d'un émail par sa teneur en argile, la grande différence est que l'engobe contient beaucoup plus d'argile dans sa composition qu'un émail.

 


 
 
posté le 19-04-2017 à 07:07:54

volume 2 chapitre XXIV page (119)

Les guan (官), comme les ge (哥), sont des céramiques qui se caractérisent par un corps mince, contenant beaucoup de fer, une couverte blanche donnant une impression d'onctuosité, avec une couverte épaisse, pâle, d'un ton blanc ou beige.

 


 
 
posté le 18-04-2017 à 06:33:39

volume 2 chapitre XXIV page (118)

Les mantouyao sont notamment en usage sous les Song, pour produire les céramiques de Yaozhou, de Ding, de Xing, de Jun, et de Ru.

 


 
 
posté le 17-04-2017 à 06:46:01

volume 2 chapitre XXIV page (117)

Le séchageLa céramique doit sécher avant de passer au four, il s'agit d'en faire évacuer l'eau, celle-ci revêt alors l'aspect du cuir.

 


 
 
posté le 16-04-2017 à 07:14:13

volume 2 chapitre XXIV page (116)

Le décor peint sur couverteLa peinture des émaux nécessite l'emploi de nombreux ouvriers avec chacun une tâche précise depuis le délayage jusqu'à l'application du décor.

 


 
 
posté le 15-04-2017 à 06:58:06

volume 2 chapitre XXIII page (115)

Le décor moulé rapportéSur de nombreux vases, verseuses et bouteilles figurent des ornementations qui ont été rapportées après le façonnage de la forme générale de la pièce, celles-ci ont été préalablement moulées, puis collées à la barbotine après séchage.

 


 
 
posté le 14-04-2017 à 07:34:22

volume 2 chapitre XXIII page (114)

Le décor inciséCette technique appliquée à cru est exécutée sur une argile sèche, mais encore malléable, à l'aide d'outils en bambou coupants aux deux extrémités.

 


 
 
posté le 13-04-2017 à 06:28:25

volume 2 chapitre XXIII page (113)

Le moulageDe nombreuses statuettes sont moulées, relevant essentiellement de l'iconographie religieuse, produite dans les fours de Dehua dans la province méridionale du Fujian, connue en Occident sous le nom de blanc de Chine.

 


 
 
posté le 12-04-2017 à 07:26:35

volume 2 chapitre XXIII page (112)

Les couvertes constituent en général un revêtement vitrifié appliqué sur le corps, utilisées pour les grès et les porcelaines, elles sont composées des mêmes éléments que le corps, mais avec une proportion de fondant supérieure afin d'abaisser leur point de fusion.

 


 
 
posté le 11-04-2017 à 06:59:40

volume 2 chapitre XXIII page (111)

Le deuxième artisan doit calibrer les œuvres qu'il reçoit de son prédécesseur afin de les intégrer dans une série homogène.

 


 
 
posté le 10-04-2017 à 06:57:19

volume 2 chapitre XXII page (110)

Quand il s'agit d'un plat il se contentera d'écraser le bol et d'étirer les parois horizontalement, afin de calibrer son travail, il aura recours à une estèque.

 


 
 
posté le 09-04-2017 à 08:00:31

volume 2 chapitre XXII page (109)

Le savoir faire chinois :Le matériauLa Chine possède en abondance deux matériaux aux qualités exceptionnelles, la terre de loess, matière première de sa céramique utilitaire commune depuis le néolithique.

 


 
 
posté le 08-04-2017 à 06:40:37

volume 2 chapitre XXII page (108)

Couleurs de grand feu, désigne les couleurs à base d'oxydes métalliques (bleu de cobalt, violet de manganèse, jaune d'antimoine, vert de cuivre, rouge de fer) cuite en même temps que l'émail aux environs de 1000 ° en une seul cuisson.

 


 
 
posté le 07-04-2017 à 07:17:25

volume 2 chapitre XXII page (107)

La dynastie Qing 清朝 1644-1911, la dynastie mandchou 滿 L'invention de la porcelaine ne se fit que grâce à de riches expériences technologiques accumulées au cours de la fabrication plusieurs fois millénaire des céramiques.

 


 
 
posté le 06-04-2017 à 07:07:58

volume 2 chapitre XXII page (106)

Les innovations sous les MingTout au long de la dynastie des Ming (1368-1644) est employé à Jingdezhen le four en forme de gourde ou (guayao) dont la chambre de cuisson spacieuse et haute en partie frontale se rétrécit et s'abaisse à l'arrière.

 


 
 
posté le 05-04-2017 à 07:19:00

volume 2 chapitre XXI page (105)

Mais, au début de la dynastie des Ming, on découvrit du cobalt en Chine, il était un peu différent du cobalt persan, car le cobalt chinois contient un peu de manganèse, et donne en conséquence un bleu un peu moins pur, les potiers chinois mélangeaient-ils le cobalt chinois avec du cobalt importé.

 


 
 
posté le 04-04-2017 à 07:01:47

volume 2 chapitre XXI page (104)

Même si les motifs décoratifs et les formes se modifièrent avec chaque empereur qui se succédait au trône de la dynastie Ming, la qualité des porcelaines bleues et blanches de cette époque est indéniablement supérieure à toute autre.

 


 
 
posté le 03-04-2017 à 07:17:25

volume 2 chapitre XXI page (103)

Sous l'influence de la peinture, des décors apparaissent sur ces vases, qui s'inspirent de la nature, avec des fleurs en tous genres et des animaux réels ou mythiques, tels que dragons et phénix.

 


 
 
posté le 02-04-2017 à 07:08:41

volume 2 chapitre XXI page (102)

La dynastie Yuan 元朝 1279 à 1368, ou la dynastie mongole 蒙 La porcelaine bleue et blanche fut d'abord produite pour la première fois sous la dynastie Yuan (1279-1368).

 


 
 
posté le 01-04-2017 à 07:05:43

volume 2 chapitre XXI page (101)

À la différence du monde coloré et cosmopolite des Tang, les Song prisaient fort les classiques de la pensée confucéenne, et les nobles principes, sur le plan artistique, ils privilégiaient une esthétique sobre et raffinée.