Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 31-05-2017 à 06:24:38

volume 2 chapitre XXXIII page (161)

Les responsables de la glacière ou bin reng Ils s'occupaient de la collecte de la glace en hiver et de sa conservation, les blocs de glace étaient prélevés chaque hiver dans les douves entourant la Cité Interdite, taillés selon les dimensions d'usage puis conservés jusqu'à l'été suivant.

 


 
 
posté le 30-05-2017 à 06:35:02

volume 2 chapitre XXXII page (160)

Les responsables de la (mise en goût) ou peng ren C'était la tâche la plus importante dans la cuisine des Han qui tenait presque de l'alchimie.

 


 
 
posté le 29-05-2017 à 07:25:53

volume 2 chapitre XXXII page (159)

Les officiers de la boucherie ou pao ren Ils étaient chargés de fournir les viandes fraîches à la cour, ils s'occupaient aussi de l'abattage, avant de livrer les viandes aux différentes parties de la cuisine, ils faisaient le tri sur les qualités des chairs en fonction de leur couleur et de leur odeur, une couleur ou une odeur non conformes les faisaient écarter.

 


 
 
posté le 28-05-2017 à 06:15:11

volume 2 chapitre XXXII page (158)

A côté des tissus d'usage rituel ou cérémonial, on fabriquait toute sorte d'objets pour la vie courante, robes, ceintures, coiffures, genouillères, bandelettes de jambe ou de tête, chaussures, mouchoirs, rideaux de lit ou de porte, couvertures de lit, paravents, écrans, nattes, dais et tentures de chars, parties de harnachement, rideaux et cordons de tente, draps mortuaires, couvertures pour la bouche du mort, toiles pour couvrir et nettoyer les objets de sacrifice, bannières, cordes d'arc et d'instruments de musique.

 


 
 
posté le 27-05-2017 à 06:57:31

volume 2 chapitre XXXII page (157)

Parmi les personnes du commun, celles qui n'élèvent pas de vers à soie ne peuvent porter d'étoffes de soie, celles qui ne filent pas ne peuvent porter un deuil complet avec habit de dessus.

 


 
 
posté le 26-05-2017 à 07:01:11

volume 2 chapitre XXXII page (156)

L'impératrice :Les six habillements de l'Impératrice sont les trois robes de sacrifice, robe bleu foncé, brodée de faisans variés, deux robes, la bleue et la rouge, ornées de plumes, et les trois robes d'usage, la jaune, couleur de la feuille nouvelle du mûrier, la blanche, emblème de sincérité, qu'elle porte pour visiter l'empereur ou recevoir les visiteurs étrangers, la noire qui lui sert dans ses appartements ou quand elle veut passer la nuit avec l'empereur.

 


 
 
posté le 25-05-2017 à 06:49:28

volume 2 chapitre XXXI page (155)

Les tissus à la cour impériale:L'ornementation des tissus, c'est encore le Rituel qui l'indique, ces ornements, étaient peints ou tissés, les douze emblèmes soleil, lune, constellation, montagne, dragon, faisan, coupe, plante aquatique, feu, riz en grains, hache et double méandre étaient déjà représentés sur les vêtements.

 


 
 
posté le 24-05-2017 à 06:47:23

volume 2 chapitre XXXI page (154)

Les eunuques :L'eunuque (huan guan), est l'homme castré qui se met au service de l'empereur et de sa famille, ils étaient les seuls hommes à pouvoir pénétrer dans la cour intérieure de la cité interdite car ils étaient inoffensifs.

 


 
 
posté le 23-05-2017 à 06:51:18

volume 2 chapitre XXXI page (153)

La vie intime de l'empereur avec ses favorites n'était pas secrète, il y avait des eunuques chargés des affaires personnelles de l'empereur qui s'en occupaient.

 


 
 
posté le 22-05-2017 à 06:46:58

volume 2 chapitre XXXI page (152)

Le dragon représente l'empereur.Selon la légende, l'empereur est le fils dragon du Ciel, mais seul l'empereur peut être représenté par un dragon jaune, ou doré.

 


 
 
posté le 21-05-2017 à 07:38:56

volume 2 chapitre XXXI page (151)

Beaucoup plus importante était la fête du Nouvel An proprement dite, à cette occasion, les Chinois avaient coutume de brûler de l'encens en l'honneur des esprits, pour les inviter à descendre sur terre, et de tirer de grands feux d'artifice.

 


 
 
posté le 19-05-2017 à 06:20:44

volume 2 chapitre XXX page (150)

Le palais de la cite interdite abrite au centre le trône impérial, entouré de brûle-parfums en cloisonné.

 


 
 
posté le 18-05-2017 à 06:26:29

volume 2 chapitre XXX page (149)

Au centre de l'escalier qui conduit au palais de l'Harmonie Suprême, se trouve une longue dalle sculptée de dragons, flottant parmi les nuées sont sculptés dans un bloc de granite monolithique (16,57 m de longueur, 3,07 m de largeur, 1,70 m d'épaisseur) pesant près de 250 t.

 


 
 
posté le 17-05-2017 à 06:41:25

volume 2 chapitre XXX page (148)

Seul l'empereur pouvait franchir le pont central, les deux autres de ses côtés ne pouvaient être empruntés que par la famille impériale, même l'impératrice ne pouvait emprunté le pont central, et les deux suivants par les hauts dignitaires.

 


 
 
posté le 16-05-2017 à 06:40:06

volume 2 chapitre XXX page (147)

Les éléments de symbolisme zoomorphique pour représenter le pouvoir impérial sont disséminés partout toute la Cité Interdite.

 


 
 
posté le 15-05-2017 à 06:40:29

volume 2 chapitre XXX page (146)

Il est ainsi employé de manière plus ou moins visible dans toute la Cité Interdite, les clous qui décorent les portes sont composés de neuf rangées de neuf, les tours qui surplombent les quatre coins de la Cité Interdite sont soutenues par neuf poutres et dix-huit colonnes.

 


 
 
posté le 14-05-2017 à 07:09:37

volume 2 chapitre XXIX page (145)

D'après des documents historiques, durant le règne de l'empereur Jiajing des Ming, en trois ans, on n'a fabriqué que 50000 briques d'or.

 


 
 
posté le 13-05-2017 à 07:05:11

volume 2 chapitre XXIX page (144)

Les arbres abattus étaient descendus d'abord par les crues des hautes montagnes, avant d'être transportés à Beijing par voie fluviale, il faut savoir que les anciens bâtiments de style traditionnel sont construits en bois.

 


 
 
posté le 12-05-2017 à 06:39:07

volume 2 chapitre XXIX page (143)

Le site monumental, qui fut la demeure des empereurs durant près de 500 ans, s'élève sur d'énormes fondations en pierre blanche.

 


 
 
posté le 11-05-2017 à 06:37:14

volume 2 chapitre XXIX page (142)

A l'époque des Ming et des Qing, les règlements du gouvernement stipulèrent que seuls les bâtiments impériaux les palais, les tombeaux, et les monastères construits sur l'ordre de l'empereur pouvaient utiliser les tuiles jaunes vernissées.

 


 
 
posté le 10-05-2017 à 06:58:22

volume 2 chapitre XXIX page (141)

Les grosses colonnes en bois dressées sur des socles de marbre supportent la toiture magnifiquement décorée et couverte de tuiles vernissées jaunes.

 


 
 
posté le 09-05-2017 à 06:54:30

volume 2 chapitre XXVIII page (140)

Le temple a été occupé par l'alliance franco-britannique pendant la seconde guerre de l'opium (1856-1860), edifié en 1420, il fut incendié par la foudre en 1889 et reconstruit à l'identique.

 


 
 
posté le 08-05-2017 à 06:39:01

volume 2 chapitre XXVIII page (139)

Jusqu'en 1911, avant la chute de l'empire, l'empereur venait y célébrer un cérémonial élaboré à partir d'offrandes d'animaux sacrifiés, d'alcool, de tablettes de jades et de soies en faisant des prosternations toujours organisées autour du chiffre neuf.

 


 
 
posté le 07-05-2017 à 06:39:27

volume 2 chapitre XXVIII page (138)

Initialement appelé Temple du Ciel et de la Terre, il a été construit de 1406 à 1420 pendant le règne de l'empereur Yongle, qui était aussi responsable de la construction de la Cité Interdite.

 


 
 
posté le 06-05-2017 à 06:27:09

volume 2 chapitre XXVIII page (137)

En 1900, Yuan ming yuan a été pillé une deuxième fois par l'Alliance des huit nations, l'occident ne réalise vraiment pas bien, ce que cela représente pour les chinois, c'est un peu comme si les troupes nazies, avaient pillé puis brûler, le château de Versailles et le Trianon, puis le Louvres.

 


 
 
posté le 05-05-2017 à 06:57:01

volume 2 chapitre XXVIII page (136)

Durant ses années de Prince, Yong zheng a réalisé de nombreuses expériences agriculturales dans ce jardin, une peinture qui le représente avec son épouse en habit de paysan travaillant dans les champs a beaucoup plu à son père Kangxi qui considérait l'agriculture comme la base de la société.

 


 
 
posté le 04-05-2017 à 06:49:55

volume 2 chapitre XXVII page (135)

En 1860, tout le site est pillé, saccagé et incendié par les troupes franco-britanniques, aujourd'hui, la destruction de l'ancien palais d'été est considérée comme un symbole de l'agression étrangère et de l'humiliation de la Chine.

 


 
 
posté le 03-05-2017 à 06:51:33

volume 2 chapitre XXVII page (134)

Les temples Ming conservaient souvent certains détails des Song, comme les figures de bois peint de couleurs vives ajoutées à l'intérieur.

 


 
 
posté le 02-05-2017 à 07:01:14

volume 2 chapitre XXVII page (133)

Une des écoles de génie civil les plus réputées est dirigée par le bâtisseur de ponts Cai Xiang (1012-1067) dans la province du Fujian.

 


 
 
posté le 01-05-2017 à 07:04:31

volume 2 chapitre XXVII page (132)

L'architecte Li Jie (1065-1110) écrit le ying zao fashi Traité sur les méthodes d'architecture en 1103.