Le vieux Mandarin raconte, la Chine

J'écris ce livre sur la Chine

posté le 29-06-2017 à 06:27:53

volume 2 chapitre XXVIII page (190)

Dans les maisons plus riches s'élèvent encore au milieu de jardins, de très somptueux pavillons vers lesquels on monte par quelques marches qui leur servent de base, l'ensemble de la construction de ces pavillons est du plus bel effet, ils sont construits dans cette architecture singulière dont l'élégante originalité est telle qu'elle était dans les siècles passés, telle qu'elle sera longtemps encore.

 


 
 
posté le 28-06-2017 à 07:41:45

volume 2 chapitre XXVIII page (189)

Autour des murailles règne une frise très riche de couleur et d'or, ce sont de petits personnages en bois sculpté, des chevaux, des paysages, de grandes inscriptions sur fond rouge décorent aussi les parois, le caractère chinois est par lui-même décoratif, et les fils du Céleste Empire aiment à avoir sous les yeux les préceptes, les maximes, les pensées de leurs anciens sages.

 


 
 
posté le 27-06-2017 à 07:13:30

volume 2 chapitre XXVIII page (188)

C'est aux poutrelles entrecroisées sous ces auvents que l'on suspend les grosses lanternes ovoïdes sur lesquelles est écrit d'ordinaire le nom du propriétaire de la maison.

 


 
 
posté le 26-06-2017 à 07:06:38

volume 2 chapitre XXVIII page (187)

La structure proprement dite est en briques, puis s'élèvent là-dessus des colonnes en bois vernissées, lesquelles sont reliées entre elles, à leur sommet, par des poutres qui les traversent de part en part pour les fixer, et supporter la charpente.

 


 
 
posté le 25-06-2017 à 07:00:01

volume 2 chapitre XXVIII page (186)

Une haute muraille entourait toute la ville, avec trois portes à l'est, à l'ouest et au sud, des remparts, et deux entrées au nord de la ville, des vestiges archéologiques attestent que les voies principales, qui formaient un axe nord-sud et est-ouest à travers la ville, mesuraient 28 mètres de large, les rues secondaires faisaient 14 mètres et les ruelles 7 mètres.

 


 
 
posté le 24-06-2017 à 06:50:05

volume 2 chapitre XXVII page (185)

Revenons au cours de l'histoire chinoise de l'architecture dans les temps anciens.Dadu, capitale des Yuan a été conçue à grande échelle, Beijing, la capitale des dynasties Ming et Qing qui suivirent, fut construite sur les ruines de la capitale des Yuan et la Cité interdite sur l'emplacement de l'ancien palais des Mongols.

 


 
 
posté le 23-06-2017 à 06:43:04

volume 2 chapitre XXVII page (184)

L'astronome Geng Shou chang construisit la première bague équatoriale permanente -52 av J.-C., et les astronomes FuAn et JiaGui ajoutèrent, en 84 AP J.-C. une seconde bague pour indiquer l'écliptique.

 


 
 
posté le 22-06-2017 à 07:42:04

volume 2 chapitre XXVII page (183)

Pour faire tout cela, ils avaient besoin d'instruments, déjà experts dans la fonte des métaux, ayant inventé le fer, ils construisirent d'impressionnants instruments de bronze et de fer.

 


 
 
posté le 21-06-2017 à 07:06:16

volume 2 chapitre XXVII page (182)

La projection cylindrique était d'usage en Chine des siècles bien avant Mercator.Une carte du ciel un manuscrit, datant de 940 ap J.-C. conservée à la British Library à Londres, représente le globe céleste, développé, mis à plat, selon le système de la projection cylindrique.

 


 
 
posté le 20-06-2017 à 07:30:03

volume 2 chapitre XXVII page (181)

On peut aussi remarquer que si l'on veut associer un des 5 agents à chacun des 12 mois de l'année, on retrouve à nouveau le nombre 60.

 


 
 
Chargement des articles suivants..